Remplacer Arsène Wenger à la tête de l'équipe d'Arsenal, dont le début de saison est catastrophique, serait «un non-sens», a déclaré mardi le directeur général du club Ivan Gazidis, en balayant les critiques envers l'entraîneur français.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Wenger vit actuellement la période la plus sombre de ses 15 saisons de manager général à la tête des «Gunners», avec une défaite (4-3) samedi à Blackburn venue d'ajouer à la punition infligée par Manchester United (8-2).

Arsenal, qui n'a gagné qu'un de ses cinq premiers matches de Premier League, est 17e au classement, un point seulement au-dessus de la zone de relégation.

«Il n'est pas hors du coup (...) Il n'est pas subitement devenu un mauvais entraîneur, n'a pas perdu le contact avec le jeu. C'est un non-sens total», a affirmé Gazidis lors d'une réunion du Sport Industry Breakfast Club.