Slalom géant féminin: Mikaela Shiffrin revient de l'arrière et remporte l'or

Âgée de 22 ans, Mikaela Shiffrin a connu... (Photo Martin Bernetti, Agence France-Presse)

Agrandir

Âgée de 22 ans, Mikaela Shiffrin a connu une très bonne dernière descente pour venir de l'arrière et remporter le slalom géant féminin.

Photo Martin Bernetti, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pat Graham
La Presse Canadienne
PYEONGCHANG

L'Américaine Mikaela Shiffrin a pu mettre une médaille d'or autour de son cou, mais d'autres pourraient venir.

Âgée de 22 ans, Shiffrin a connu une très bonne dernière descente pour venir de l'arrière et remporter le slalom géant féminin, jeudi, aux Jeux de PyeongChang.

Au terme de la première descente, Shiffrin accusait un retard de 20 centièmes de seconde sur l'Italienne Manuela Moelgg, mais elle a glissé avec brio sur la piste pour rattraper le temps perdu lors de la deuxième descente et montrer un temps de 2:20,02.

La skieuse américaine a finalement devancé la Norvégienne Ragnhild Mowinckel par 39 centièmes de seconde au Centre alpin Yongpyong, en route vers un deuxième titre olympique en carrière. Federica Brignone a décroché la médaille en vertu d'un chrono de 2:20,48. Moelgg s'est finalement contentée du huitième échelon (2:21,20).

La Canadienne Candace Crawford, de Toronto, a conclu l'épreuve en 25e position grâce à un temps de 2:25,16. Valérie Grenier, de St-Isidore, n'a quant à elle pas terminé sa deuxième descente.

À l'âge de 18 ans, Shiffrin avait gagné le slalom des Jeux de Sotchi, en 2014. Elle défendra son titre vendredi.

Il s'agissait finalement d'une journée idéale pour glisser, alors que trois des quatre premières épreuves de ski alpin avaient été reportées en raison des conditions climatiques et des vents violents. Le slalom géant féminin était d'abord prévu lundi avant d'être déplacé au jeudi. Le slalom devait avoir lieu mercredi, mais il se tiendra vendredi.

Avant le début des Jeux olympiques de PyeongChang, plusieurs observateurs discutaient à propos de la possibilité de voir Shiffrin décrocher cinq médailles. La seule chose qui pourrait ralentir les ardeurs de Shiffrin est la fatigue, notamment en raison de son horaire surchargé. Ces compétitions ajournées et déplacées ont d'ailleurs causé des maux de tête aux athlètes et aux entraîneurs.

«Les dernières journées ont été difficiles, mais tout est dans la capacité de rester positif et d'avoir l'énergie nécessaire, a affirmé Mike Day, l'entraîneur de Shiffrin. Les journées difficiles sont simplement une source de motivation. Nous nous battons avec un peu de fatigue, l'excitation de participer aux courses et la déception de les voir être annulées, mais nous sommes en bonne condition physique.»

Ce fut une belle journée pour les Norvégiens sur les montagnes, alors que Mowinckel a raflé la médaille d'argent. À 50 kilomètres de Jeongseon, son coéquipier Aksel Lund Svindal a remporté l'or en descente masculine, tout juste devant son compatriote Kjetil Jansrud.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer