Cédrick Desjardins connaît des moments extraordinaires à Hamilton. Il a accordé un but à ses quatre derniers départs.

Publié le 16 déc. 2009
Mathias Brunet

Il est l'objet de ma chronique d'aujourd'hui, dans La Presse et sur Cyberpresse.

Ses performances sont très intéressantes, mais n'allons pas en faire un héros tout de suite. Laissons-le mûrir à son rythme, comme l'explique son entraîneur Guy Boucher, qui l'a connu à l'époque avec l'Océanic de Rimouski.

C'est Curtis Sandford qui était le gardien partant hier dans la défaite des Bulldogs, 3-2.