Neuf joueurs repêchés cet été ont entamé la saison dans la LNH malgré leurs 18 ans.

Mathias Brunet

Ils ne sont plus que cinq: Ryan Nugent-Hopkins (Edmonton), Gabriel Landeskog (Colorado), Adam Larsson (New Jersey), Sean Couturier (Philadelphie) et Mika Zibanejad (Ottawa).

Mark Scheiflele, qui avait été fumant au camp d'entraînement avec les Jets de Winnipeg, vient d'être renvoyé à son club junior comme l'ont été Ryan Strome, Ryan Murphy et Brandon Saad.

Un club comme les Oilers n'auraient-ils pas eu intérêt eux aussi à laisser Nugent-Hopkins dans les rangs juniors? L'idée peut faire sursauter compte tenu des succès du jeune homme en début de saison, mais la théorie de Ryan Batty, du site Copper and Blue, se défend.

Pourquoi en effet gaspiller une de ses sept années d'éligibilité avant d'obtenir le statut de joueur autonome sans compensation alors que le club n'a presque pas espoir de gagner une Coupe Stanley cette saison? Nugent-Hopkins sera-t-il plus utile aux Oilers à 18 ans ou à 25 ans? Poser la question, c'est y répondre.

Lui offrir rapidement un contrat à long terme peut cependant résoudre le problème et on imagine que l'impact marketing d'un jeune comme lui dans la formation n'est pas négligeable.