L'ancien entraîneur des Predators de Nashville a toujours préconisé un style de jeu défensif. Son nouvel attaquant numéro un à Washington, Alex Ovechkin, a marqué 51 buts l'an dernier, mais il a aussi montré une fiche de -35, l'une des pires de la LNH.

Publié le 16 sept. 2014
Mathias Brunet

Trotz n'entend toutefois pas changer le style du Russe. "Je ne le transformerai pas en gagnant du trophée Selke (remis au joueur défensif par excellence). Ça serait contre-productif. Les gens affirment qu'il a connu une saison difficile l'an dernier, mais il a quand même compté huit buts de plus que son plus proche rival. Il faut tabler sur son talent. Je ne veux pas qu'il devienne un Doug Jarvis, mais j'aimerais qu'il tire une fierté d'arracher la rondelle à l'adversaire."

Ovie peut respirer...