Après Philippe Beaudry et Étienne Lalonde Turbide, c'était au tour de l'escrimeuse québécoise Sandra Sassine de subir l'élimination à Londres mercredi. La sabreuse de Chibougamau a perdu son premier combat des Jeux contre la Polonaise Aleksandra Socha. Une défaite amère sur la marque de 15-7.

Publié le 1er août 2012
Gabriel Béland LA PRESSE

«J'ai mal à l'intérieur. C'est ça les Jeux, c'est cruel», a dit l'athlète de 32 ans tout de suite après la défaite.



«Mon adversaire était très forte, mais je sais que j'aurais pu mieux faire, a poursuivi Sassine, en sanglots. Ce match-là ne reflète pas le chemin parcouru, et c'est ce qui fait le plus mal.»



Malgré la tristesse, elle s'est dit fière d'avoir participé à deux Jeux olympiques. Sassine a terminé 28e à Pékin et avait remporté un combat. «Je suis extrêmement fière de mon parcours», a-t-elle dit sur une note plus positive.



La sabreuse a par ailleurs déploré le manque de soutien et de financement pour l'escrime au Canada. Rappelons que quatre des cinq escrimeurs canadiens aux Jeux ont perdu à leur premier combat. Monica Peterson, de Colombie-Britannique, a quant à elle été éliminée à son second.



Que prévoit faire Sassine après les Jeux? «Me trouver une job!» a lancé cette diplômée en enseignement de l'éducation physique. «Je ne sais pas si je vais poursuivre la compétition, ça fait très mal. Mais l'escrime est une passion. Je ne sais pas, je ne peux répondre maintenant.»