Les officiels ont fait une répétition d'une partie du parcours de la flamme olympique en vue des Jeux de Londres, vendredi. On voulait évaluer le synchronisme, ainsi que des questions de sécurité et de gestion du trafic routier.

Publié le 20 avr. 2012
ASSOCIATED PRESS

«C'est vraiment ce qui donne le coup d'envoi des Jeux, a dit Paul Deighton, dirigeant du comité organisateur. Nous voulons que ce soit bien fait.»

Quelque 122 bénévoles ont couru avec la flamme, qui techniquement n'était pas allumée. Cela est réservé pour le vrai parcours s'amorçant le mois prochain à Land's End, le point le plus à l'ouest de l'Angleterre.

La flamme arrivera de Grèce le 18 mai pour un trajet de 12 875 km au Royaume-Uni, à partir du lendemain. On la verra aussi en Irlande. Au total, ce sont 8000 personnes qui vont la porter.

Les autorités ne s'attendent pas au type de grandes manifestations liées aux droits humains qui ont marqué le relais des Jeux de 2008, vers Pékin. La police sera tout de même aux aguets pour contrer ceux qui voudraient nuire au relais qui culminera le 27 juillet, avec la cérémonie d'ouverture au Stade olympique de Londres.

Après Pékin, le CIO a statué que les relais doivent se limiter au territoire du pays hôte, mais une exception a été faite pour l'escapade irlandaise à Dublin, le 6 juin.