La bobeuse canadienne Christine de Bruin est passée bien près de remporter une deuxième médaille en quelques jours, samedi matin. Elle et sa partenaire Kristen Bujnowski ont pris le 5rang en bob à deux.

Mis à jour le 19 février
Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Le duo canadien, 4e au monde cette saison, se trouvait en 4place avec un retard de 1,89 s sur les meneuses après trois manches. Il devait donc se surpasser à sa dernière descente pour espérer monter sur le podium. Les athlètes ont toutefois eu quelques petits accrochages qui ont nui à leur temps. Elles ont pris le 2rang temporaire, alors que les trois meilleurs duos n’avaient pas encore fait leur ultime descente. Les chances de mettre la main sur une médaille étaient donc plutôt minces.

De fait, ce sont les trois tandems suivants qui sont montés sur le podium. Les Allemandes Laura Nolte et Deborah Levi ont triomphé avec un temps cumulatif de 4 min 03,96 s. À 23 ans, Nolte est devenue la plus jeune médaillée de l’histoire du sport. L’autre duo allemand, formé de Mariama Jamanka et Alexandra Burghardt (+ 0,77 s), a remporté l’argent.

Ces deux podiums sont les quatrième et cinquième de la délégation allemande en bobsleigh à Pékin.

Les Américaines Elana Meyers Taylor et Sylvia Hoffman ont décroché le bronze.

Pour finir, de Bruin et Bujnowski ont conclu au 5rang, à 2,41 s des championnes.

Leurs homologues, les Canadiennes Cynthia Appiah et Dawn Richardson Wilson (+ 3,56 s), ont pour leur part terminé au 8rang. Les choses auraient pu tourner au drame pour elles en troisième manche, quand leur bobsleigh a complètement chaviré après une erreur au 13virage. La pilote, Appiah, a réussi à garder sa tête relevée de façon à ce qu’elle ne touche pas au sol pendant que le bolide continuait sa descente sur la glace.

PHOTO THOMAS PETER, REUTERS

Cynthia Appiah et Dawn Richardson Wilson ont chaviré lors de leur troisième descente.

Écrasées par l’engin, les deux athlètes ont tout de même franchi la ligne d’arrivée avec un temps à peine plus lent que lors de leurs deux passages précédents. Elles ont été en mesure de sortir du bob sans aide à l’arrivée. Le duo est revenu en force en quatrième manche. Il a encore eu un petit accrochage au dernier virage, mais a réussi à garder le bobsleigh sur ses lames cette fois.

« Je sais que cet accident a paru bien pire qu’il ne l’a été. J’étais davantage mécontente que ce soit arrivé », a déclaré Appiah.

« J’ai eu une petite ecchymose à l’épaule, mais tout bien considéré, ç’aurait pu être pire et je suis contente que ça se soit limité à ça. »

Une fois qu’elle a réalisé que les conséquences de son accident n’avaient pas été trop graves, Appiah tenait à faire amende honorable lors de sa dernière descente. Pour elle, mais aussi pour sa coéquipière.

« Dans ce sport, vous devez vraiment vivre le moment présent, gérer les erreurs aussi rapidement que possible et tourner la page parce que vous avez une autre descente », a rappelé l’Ontarienne de 31 ans.

« Pour Dawn, je savais que je ne pouvais pas laisser son expérience olympique se terminer sur une si mauvaise note, et la mienne non plus. Je savais que lors de la dernière descente, il fallait tout donner. »

Le troisième tandem canadien à prendre part à cette épreuve, Melissa Lotholz et Sara Villani (+ 4,41 s), a pris le 12rang.

Avec La Presse Canadienne