(Zhangjiakou) Les Canadiens n’ont pas réussi à se tailler une place en phase finale des sauts acrobatiques aux Jeux olympiques de Pékin. Et pourtant, on aurait pu croire qu’ils venaient de gagner une médaille lorsqu’ils ont rencontré les médias dans la zone mixte.

Mis à jour le 15 février
Frédéric Daigle La Presse Canadienne

Miha Fontaine et Émile Nadeau étaient particulièrement heureux de leur soirée. À leurs premiers Jeux, les deux hommes ont épaté la galerie en réussissant des triples périlleux arrière avec quatre vrilles, des manœuvres qu’ils ont tentées pour la première fois sur neige.

« Sérieux, je ne pouvais pas demander mieux, a admis Fontaine tout sourire. Finir 15e ou finir dans le fond du classement, ça ne me dérangeait pas. Mon full-double full-full, c’était mon cinquième à vie sur neige et c’est le meilleur que j’ai réussi. Mon double full-full-full, je n’en ai fait que trois sur les rampes d’eau et c’était la première fois sur neige. De le réussir comme ça, je ne pouvais pas demander mieux.

« Ça vient de faire ma journée. Mon père [Nicolas Fontaine, médaillé d’argent des Jeux d’Albertville en 1992] m’avait donné comme conseil de faire de bons sauts, car c’est ce qui va rester à la télé. Il trouve ça décevant quand ils mettent de mauvais sauts à la télé ! Je pense que je viens de réussir ma journée avec ça. »

« C’est vraiment incroyable, je suis très content de ma performance, surtout aux Jeux olympiques, a pour sa part indiqué Nadeau. C’était vraiment le fun de faire mes premiers triples quatre vrilles en compétition et de les avoir atterris, c’était vraiment super. À mon deuxième saut, je savais que ça me prenait vraiment un gros saut pour passer. […] Je suis allé all-in en essayant un nouveau saut que je n’avais jamais fait sur neige, un double full-full-full. J’ai eu un peu de difficulté dans les airs, mais j’ai été capable de l’atterrir et je suis vraiment content d’avoir fait ça au plus haut niveau international. »

Lewis Irving était le plus déçu des trois, lui qui avait de grandes attentes cette saison. Mais une blessure à un genou subie à l’entraînement avant la première Coupe du monde de la saison l’a privé de tout le calendrier. Il s’agissait donc de sa première compétition individuelle depuis mars dernier. Il n’a pas à rougir de sa performance, loin de là.

« On va prendre ce qu’on peut », a dit celui qui a gagné le bronze à l’épreuve par équipes mixte en compagnie de Fontaine et de Marion Thénault.

On progresse encore. C’est une expérience d’apprentissage pour les prochaines compétitions.

Lewis Irving

Il était surtout déçu puisqu’il a mieux réussi ses sauts à l’entraînement.

« J’ai bien sauté cette semaine, ça allait bien et j’étais confiant. C’était réaliste à 100 % [de viser les finales]. Malheureusement, une petite erreur au sortir du tremplin m’a coûté mon atterrissage. Ça ne s’est pas passé au bon moment, mais ça fait partie du sport. »

Au bout du compte, Fontaine a été le meilleur des trois, ne ratant que d’un rang sa qualification avec une 13e place en vertu de 115,05 points, 44 centièmes derrière le dernier qualifié, le Bélarusse Stanislau Hladchenka.

Nadeau (112,83) a terminé 17e. Irving (103,98) a quant à lui conclu ses deuxièmes Jeux olympiques en 23position. Il avait conclu les Jeux de PyeongChang en 24place.

PHOTO BEN STANSALL, AGENCE FRANCE-PRESSE

Émile Nadeau

« On avance vers le mieux, donc je voudrai une autre chance dans quatre ans », a philosophé Irving.

Fait à noter, les trois Canadiens ont réussi leur meilleur score lors de la première séance et n’ont pas pu améliorer leur sort avec leur deuxième saut.

Le niveau a été très relevé lors de ces qualifications. Le Chinois Guangpu Qi a dominé la première séance avec 127,88 points, un score qui n’a plus été atteint de la soirée. Il a été suivi de son compatriote Zongyang Jia, médaillé d’argent des derniers Jeux.

Le Suisse Noe Roth, l’Américain Eric Loughran, l’Ukrainien et champion olympique en titre Oleksandr Abramenko et l’Américain Christopher Lillis, médaillé d’argent des derniers Mondiaux, se sont aussi qualifiés dès le premier tour.

Surprise de taille de ces qualifications : le Russe Maxim Burov, qui a gagné les quatre étapes de la Coupe du monde présentées cette saison, a raté ses deux sauts et a conclu la soirée au 16e échelon.