Sergei Gonchar devrait être à son poste, lundi, à l'ouverture de la finale de l'Est entre les Hurricanes de la Caroline et les Penguins de Pittsburgh. Le défenseur vedette des Penguins était de retour à l'entraînement, dimanche, après s'être vu accorder une journée de congé la veille.

Robert Laflamme LA PRESSE CANADIENNE

Gonchar, qui s'est blessé au genou droit au cours de la rencontre numéro quatre de la série contre les Capitals de Washington, a pris part au septième match, mercredi.

«C'était quelque peu douloureux au lendemain de la rencontre, mais c'était prévisible, a-t-il révélé, dimanche. Les trois dernières journées de récupération m'ont beaucoup aidé.

ECa augure bien en vue du premier match contre les Hurricanes. Je dirais que les chances que j'y prenne part sont bonnes.»

L'entraîneur Dan Bylsma n'a pas dit à la presse s'il ferait appel à sept défenseurs, comme il l'a fait dans les trois derniers duels face aux Caps.

Si c'est le cas, le Québécois Philippe Boucher sera de la partie, en remplacement de Pascal Dupuis. L'attaquant lavallois a patiné en compagnie de Miroslav Satan et de Craig Adams, dimanche.

Il est acquis que Petr Sykora, Alex Goligoski et Eric Godard devraient être retranchés de la formation.

Le brio d'Eric Staal et de Cam Ward en séries améliore leurs chances d'être choisis au sein d'Equipe Canada en vue des Jeux olympiques de Vancouver, l'hiver prochain.

«Aucun doute dans mon esprit: Cam Ward mériterait d'être le gardien de confiance de l'équipe», a déclaré Staal, dimanche.

Une prise de position qui va faire sourciller les observateurs qui voient les Québécois Roberto Luongo et Martin Brodeur lutter pour le poste de gardien numéro un.

«Cam a acquis énormément de maturité depuis qu'on a gagné la coupe en 2006, a-t-il repris. Il est à son meilleur quand l'enjeu est important. J'ai une confiance absolue en lui. Il n'a pas perdu une série, et il a remporté les quatre septièmes matchs qu'il a disputés. Seul un gardien de premier plan peut réaliser ça.»

Soulignant que sa polyvalence est un atout pour lui, Staal ne cache pas lui-même qu'il souhaite recevoir une invitation des dirigeants canadiens.

Le calendrier de la série, qu'on a allongé sur 16 jours si elle atteint la limite, déplaît à Maxime Talbot et à Pascal Dupuis.

«Je préfère grandement jouer aux deux jours, a dit Talbot, sans même qu'on aborde le sujet. A deux reprises, les matchs sont espacés de trois journées. C'est trop long, ça casse le rythme. L'unique aspect positif, c'est qu'on peut récupérer de légères blessures.»

Dupuis a justement soulevé que la situation peut le favoriser parce que sa participation aux matchs est directement liée à l'amélioration de l'état de santé du défenseur Sergei Gonchar.

Sidney Crosby a déjà 12 buts à son palmarès. C'est cinq filets de moins seulement que le record des Penguins en séries (17), qu'a réalisé Kevin Stevens en 1991 (en 24 matchs).

S'il atteint la finale, Crosby pourrait améliorer la marque de la LNH de 19 buts que possède Reggie Leach des Flyers de Philadelphie depuis le printemps 1976.

L'ailier Chris Kunitz, des Penguins, n'a pas marqué de but dans ses 21 derniers matchs en séries éliminatoires.

On a demandé aux frères Eric et Jordan Staal lequel a eu le meilleur aux dépens de l'autre au chapitre des mises en jeu depuis qu'ils évoluent dans la LNH.

«Je dirais que c'est moi», a répondu l'aîné Eric.

«J'estime avoir eu le meilleur», a été la réponse du cadet.

Eric a esquissé un sourire quand on lui a rapporté les propos de Jordan.

«C'est bien lui ça», a-t-il lancé.

Rod Brind'Amour arbore un oeil gauche amoché. Le capitaine des Hurricanes a été atteint d'une rondelle au début de la prolongation dans le septième match contre les Bruins de Boston, au moment où il se trouvait au banc des siens.

«Je n'ai jamais vu arriver la rondelle, a-t-il expliqué. J'étais à la clinique quand on a marqué. J'aurais été prêt à revenir s'il y avait eu une deuxième période.»

Les Penguins ont tenu une séance d'entraînement d'environ une heure à leur complexe de Southpointe à Canonsburg, dimanche matin. Quelques centaines d'amateurs s'étaient déplacés afin d'y assister.

Les Hurricanes se sont entraînés à Raleigh, avant de se rendre à Pittsburgh.