Source ID:485131; App Source:cedromItem

Le CH n'a pas perdu confiance en Louis Leblanc, croit Pat Brisson

Louis Leblanc... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Louis Leblanc

Photo Bernard Brault, La Presse

(Boston) Est-ce que Louis Leblanc a épuisé toutes ses vies dans l'uniforme du Canadien? Son agent estime que non.

Pat Brisson, le représentant du joueur québécois, croit que la direction du Canadien a encore confiance en son client malgré la rétrogradation de mardi. Leblanc, rappelons-le, a été retourné chez les Bulldogs de Hamilton pour une deuxième fois cette saison.

«Il est encore beaucoup trop tôt pour tirer de grandes conclusions, a commencé par dire Brisson en entrevue téléphonique avec La Presse. Il reste beaucoup de temps avant la fin de la saison, et les choses peuvent changer vite dans ce milieu.»

Le plus récent recul de Leblanc, renvoyé dans la Ligue américaine après seulement trois matchs cette fois, semble laisser croire que la direction du club n'est toujours pas satisfaite de sa progression. Après tout, l'entraîneur Michel Therrien avait parlé d'une «occasion» pour Leblanc au moment de son rappel, le 20 janvier.

Rappelons aussi que la présente direction du Canadien n'était pas en place au moment où il avait été repêché, il y a presque quatre ans. On peut avancer que les dirigeants actuels de l'équipe ne partagent pas l'enthousiasme de l'administration précédente à son endroit.

Le joueur de 23 ans n'a récolté aucun point chez les grands de la LNH cette saison, et en coulisses, on chuchote que les dirigeants du Canadien lui reprochent un manque d'intensité sur la rondelle.

Son agent affirme qu'il n'en est rien.

«Je pense que [le directeur général] Marc Bergevin aime la manière dont Louis progresse, a ajouté Brisson. Ils l'ont quand même rappelé de Hamilton deux fois depuis le début de la saison. Ce que Louis doit continuer à faire, c'est de progresser, continuer à s'améliorer. Il ne faut pas oublier qu'il a été malade il y a quelques jours, ça ne l'a pas aidé.»

Leblanc complète cette saison son premier contrat dans la LNH et il n'a toujours pas reçu d'offre du Canadien en vue d'un nouveau pacte. Un détail qui ne semble pas inquiéter son agent.

«Nous n'avons pas discuté d'un nouveau contrat avec le Canadien, et je pense que c'est normal, a tenu à dire Brisson. Louis écoule la dernière année de son premier contrat chez les pros et, souvent, les joueurs dans sa situation doivent attendre à la fin de la saison avant de recevoir une nouvelle offre. Par rapport à Louis, je suis pas mal plus optimiste que je ne l'étais l'an passé.»

Le Canadien devra décider si Leblanc a encore un avenir avec l'équipe, puisqu'un nouveau contrat ne permettrait plus au club de le retourner aussi facilement à Hamilton la saison prochaine. «Il aurait tout d'abord à être soumis au ballottage», a rappelé Brisson.

Leblanc, le premier choix du club au repêchage de 2009, n'a récolté aucun point avec le Canadien en huit rencontres cette saison. Il a obtenu 10 points en 42 matchs avec le Canadien lors de la saison 2011-2012.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer