Jacob Penetta, qui a proféré des insultes racistes à Jordan Subban dans le ECHL le week-end dernier, a été suspendu jeudi pour le reste de la saison par la ligue.

Mis à jour le 27 janvier
Nicholas Richard La Presse

L’attaquant des Icemen de Jacksonville ne pourra donc pas jouer les 38 matchs restants à son équipe. La ligue a indiqué que le joueur pourra faire appel de sa suspension à compter du 17 mars s’il le désire, « à la condition de compléter avec succès des apprentissages faits en partenariat avec le Comité d’inclusion de la LNH ».

« Les actions et les gestes répréhensibles, intentionnels ou non. Ne peuvent pas être tolérés. Nous devons tous apprendre et évoluer à partir de cet incident et rester déterminés à informer, éduquer et faire progresser notre sport, pour plus de diversité, d’équité et d’inclusion », a expliqué le commissaire de la ECHL Ryan Crelin.

L’incident a eu lieu samedi, lors d’une partie entre les Stingrays de la Caroline du Sud et les Icemen de Jacksonville. Après une altercation dans le coin de la patinoire, le défenseur des Icemen Jacob Panetta a nargué le cadet des frères Subban en mimant ce qui ressemble à un singe.

En soirée dimanche, Panetta s’était défendu d’avoir commis un geste raciste dans une vidéo publiée sur Twitter.

« J’ai dit à Jordan : “Tu joues aux durs seulement quand les arbitres sont là”, et j’ai fait la pose d’un culturiste en sa direction. J’avais fait ce geste plusieurs autres fois lors de confrontations sur la glace. Il y a des vidéos pour le prouver. Ce que j’ai fait n’était pas motivé par la couleur de la peau de Jordan et ce n’était pas un geste raciste. Je n’ai jamais pensé que ce serait perçu ainsi. J’ai essayé de le dire à Jordan avant de retraiter au vestiaire. »

Il s’est ensuite dit sincèrement désolé « pour la colère et la douleur que mes gestes ont pu causer à lui, à sa famille, et à tous ceux qui ont été blessés. » Il s’est promis d’apprendre de cet incident et a réitéré que le racisme n’avait pas sa place au hockey, ni dans la société en général.

Rappel des faits

Samedi, l’équipe des réseaux sociaux des Icemen avait publié un gazouillis dans lequel il était mention d’« une bagarre intense qui s’est terminée par des pénalités de chaque côté ».

Après la rencontre, Jordan Subban s’était empressé de partager le gazouillis en question en précisant que l’équipe avait oublié de faire mention des agissements reprochés à Panetta.

« C’est plus que Panetta était trop lâche pour se battre avec moi, et dès que j’ai eu le dos tourné, il en a profité pour imiter un singe, en me regardant, et je lui ai réglé son compte en lui assénant des coups de poing au visage. Après, il s’est plaint comme le lâche qu’il est. J’ai corrigé la situation. »

Plus tard, une vidéo d’environ 90 secondes a fait surface sur les réseaux sociaux et P. K., frère de Jordan, l’a diffusée sur toutes ses plateformes. Il a aussi livré un vibrant témoigner pour l’inclusion dans le monde du hockey en conférence de presse.

La Ligue nationale de hockey a aussi publié un court communiqué dimanche après-midi : « Les gestes de nature raciste, au hockey ou à l’extérieur, sont odieux. La LNH va continuer d’offrir des ressources pour éduquer et informer tous ceux qui en ont besoin dans le but de rendre notre sport plus accueillant et sécuritaire pour nos joueurs et nos partisans. »