« Peu de joueurs allient ainsi le gabarit et la vitesse. Quand un joueur aussi costaud peut rivaliser de rapidité dans le hockey d’aujourd’hui, il transforme une équipe. Si tu retires Josh de notre formation, notre équipe n’est plus la même. Il possède des qualités rares. »

Publié le 22 avr. 2021
Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Ainsi s’exprimait le DG des Blue Jackets de Columbus, Jarmo Kekalainen, en décembre 2018. Kekalainen défendait sa décision d’avoir sacrifié un choix de première ronde en 2017 pour éviter de perdre Josh Anderson au repêchage de l’élargissement des cadres. Columbus avait cédé ce choix, le 24e au total, avec la promesse des Golden Knights de ne pas toucher à Anderson, laissé sans protection.

Vegas avait opté pour William Karlsson et Columbus en avait aussi profité pour leur refiler David Clarkson et son vilain contrat. Kekalainen était critiqué pour son geste à l’époque. Vegas venait d’atteindre la finale de la Coupe Stanley et Karlsson avait marqué 43 buts en saison régulière… après en avoir réussi seulement 16 en 164 matchs à Columbus. Seuls Alex Ovechkin et Laine en avaient obtenu plus cette année-là. Anderson avait connu une saison plus modeste de 19 buts et 30 points en 63 matchs.

Le site The Athletic avait sondé 23 gestionnaires de la LNH ce jour-là de décembre. Malgré les succès de Karlsson à Vegas, 15 avaient affirmé qu’ils n’échangeraient pas Anderson pour Karlsson. « Il en marque des buts pour un gars qui peut se battre avec Chara… », avait déclaré l’un de ces gestionnaires.

***

Josh Anderson a rappelé à ses coéquipiers l’urgence de gagner et sa volonté de faire la différence, avant le match de mercredi à Edmonton. Anderson a frappé, Anderson a défié le bourreau de Carey Price, Alex Chiasson, Anderson a marqué, et le Canadien a remporté une précieuse victoire, pour permettre au CH de gonfler à huit points son avance sur les Flames de Calgary.

Marc Bergevin aurait pu employer les mêmes paroles que celles de Jarmo Kekalainen en décembre 2018. En l’absence de Brendan Gallagher, Anderson a montré qu’il pouvait être un leader de premier plan et il est passé de la parole aux actes.

Le soir où Josh Anderson marquait deux autres buts mercredi à Edmonton, ses 16e et 17e, en route vers une production de 34 buts sur une saison complète, Max Domi était rayé de la formation pour un deuxième match consécutif. Domi a 19 points, dont 7 buts, en 46 matchs, et une fiche de -18, la pire chez les attaquants de l’équipe après Patrik Laine. John Tortorella n’a toujours pas digéré sa vilaine punition d’inconduite en fin de rencontre il y a quelques matchs.

Columbus flirte désormais avec le dernier rang au classement général. Ils ont huit points d’avance sur les Sabres de Buffalo, mais deux matchs de moins à disputer. Le New Jersey, 30e, est à cinq points, avec trois matchs en main. Les Blue Jackets ont seulement trois points de plus que les Sénateurs d’Ottawa, avec deux parties de moins à jouer.

Kekalainen n’a pas échangé son gros ailier de puissance pour le plaisir de la chose. D’ailleurs quand Bergevin l’appelle une première fois à la date limite des échanges, en 2020, le prix exigé pour Anderson n’était pas le même : Nick Suzuki ou Jesperi Kotkaniemi. Anderson avait un but à sa fiche et sur la liste de blessés à long terme. Bergevin a raccroché. Mais les mois ont passé et Anderson refusait toujours de signer une prolongation de contrat à long terme avec les Blue Jackets. Le DG des Blue Jackets savait qu’il allait le perdre sur le marché des joueurs autonomes sans compensation sans rien obtenir en retour à la fin de la saison actuelle. Il a été forcé de l’envoyer ailleurs, comme il a été forcé de se départir de Pierre-Luc Dubois.

Tortorella savait ce qu’il avait perdu dans la transaction avec le Canadien. « Il n’y a pas beaucoup de joueurs comme lui dans la LNH, avait-il déclaré à The Athletic il y a deux ans et demi. Je ne veux pas le comparer à eux, parce que Josh déteste ça, mais il y a un joueur à Washington qui a aidé cette équipe, ce gars, Wilson. Il pratique un style semblable et il a permis aux Capitals de remporter la Coupe. Josh a la chance d’aider notre équipe à titre d’attaquant de puissance. »

Kekalainen a réussi à ravir deux choix de première ronde pour les joueurs de location David Savard et Nick Foligno. Il devrait repêcher parmi les cinq premiers. Voyons si ça le protégera d’un éventuel congédiement. L’avenir de John Tortorella, lui, semble déjà scellé…

À LIRE

1- Le Canadien a enfin joué avec fougue et passion, mercredi à Edmonton. L’analyse de Guillaume Lefrançois. https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2021-04-22/canadien-4-oilers-3/une-victoire-qui-vaut-1000-mots.php

2- La pandémie refroidit les ardeurs de plusieurs. Thomas Chabot n’est pas convaincu de vouloir participer au Championnat mondial. Un texte de notre collègue Marc Brassard, du quotidien Le Droit, à Ottawa. https : //www.lapresse.ca/sports/hockey/2021-04-21/equipe-canada/chabot-pas-pret-a-repondre-a-un-appel-de-luongo.php

3- Des nouvelles du monde du cyclisme et de Karol-Ann Canuel avec l’excellent Simon Drouin ! https://www.lapresse.ca/sports/cyclisme/2021-04-21/la-fleche-pour-la-derniere-fois.php