Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, ne veut pas établir un cadre trop rigide en prévision de la saison de 56 matchs qui commencera mercredi, alors qu’il croit que toutes les parties devront faire preuve de flexibilité.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Les Coyotes de l’Arizona, les Stars de Dallas et les Panthers de la Floride pourront amorcer la saison avec un nombre limité de partisans dans les gradins… et pour le moment, ils seront les seuls à pouvoir le faire.

C’est ce qu’a indiqué Bettman lors d’une visioconférence en fin de journée, lundi.

Selon Bettman, deux autres équipes, les Penguins de Pittsburgh et les Blue Jackets de Columbus, pourront également disputer des matchs devant un nombre limité de partisans dans un avenir rapproché.

« La vente des billets, les revenus aux comptoirs dans les arénas, les revenus des stationnements, tout ça représente environ 50 % de notre chiffre d’affaires, a-t-il expliqué. Nos pertes financières ne vont pas se chiffrer dans les millions de dollars, mais bien dans le milliard… c’est avec cette réalité que nous devons composer.

« Nos pertes ne seraient pas si énormes si nous avions choisi de ne pas jouer cette saison, mais au bout du compte, les propriétaires ont décidé d’aller quand même de l’avant pour le bien de notre ligue et de notre sport. »

Dans l’immédiat, donc, aucune formation canadienne ne pourra présenter de matchs devant ses partisans. Geoff Molson, propriétaire du Canadien, avait déjà évoqué un scénario optimiste où quelque 4000 fans pourraient être admis au Centre Bell, mais ce ne sera pas pour tout de suite, de toute évidence.

« Nous allons devoir nous ajuster selon ce qui peut arriver, a ajouté Bettman. Mais on veut redonner aux fans un goût de normalité. Ce sera une très belle source de distraction et nous sommes heureux de pouvoir en faire partie. On sait à quel point c’est important pour nos partisans et aussi pour la santé de notre sport. »

Au moment où la LNH se prépare à amorcer sa nouvelle saison – le Canadien va ouvrir la sienne mercredi soir à Toronto, en allant rendre visite aux Maple Leafs –, la réalité d’une saison sous le signe de la COVID-19 se fait bel et bien sentir, entre autres chez les Stars, qui ont dû fermer leur centre d’entraînement en banlieue de Dallas.

Bettman a reconnu l’importance d’un vaccin qui pointe à l’horizon, mais il a tenu à dire que la LNH n’allait pas « couper en avant de la file » afin de procéder à une vaccination plus rapide pour ses membres.

Par ailleurs, Bettman a confirmé la présentation de deux matchs en plein air pour le mois de février. Ainsi, les Golden Knights de Vegas et l’Avalanche du Colorado vont s’affronter le 20 février, et les Flyers de Philadelphie vont se mesurer aux Bruins de Boston le lendemain.

Les deux rencontres vont avoir lieu à Lake Tahoe, à la frontière de la Californie et du Nevada.