À peine quelques minutes après que l’entraîneur Claude Julien eut affirmé que sa formation finale n’était pas encore arrêtée, dimanche midi, le Canadien a annoncé avoir soumis le nom de neuf de ses joueurs au ballottage.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

La seule relative surprise dans la liste qui a été dévoilée est la présence du défenseur Noah Juulsen. Ex-choix de premier tour (2015), Juulsen a dû composer avec de multiples problèmes physiques au cours des dernières années, notamment des migraines chroniques, qui l’ont limité à 24 et à 13 rencontres au cours des deux dernières saisons en additionnant ses présences chez le Tricolore et chez son club-école du Rocket de Laval.

À 23 ans, il est toujours considéré comme un espoir de l’organisation, et il est probablement le seul joueur susceptible d’être réclamé par une autre équipe.

Jordan Weal fait lui aussi partie du groupe. Le vétéran de 28 ans a rapidement perdu des plumes au cours de la dernière année. Utilisé en avantage numérique pendant une bonne partie de la saison 2019-2020, il a carrément été laissé de côté pendant 8 des 10 matchs du CH en séries éliminatoires. Dès le début du présent camp d’entraînement, il est devenu clair qu’il ne serait pas de la formation principale de l’équipe en 2020-2021, vu sa présence dans le groupe B, où évoluent pour l’essentiel des joueurs destinés à la Ligue américaine.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Jordan Weal

Le gardien Charlie Lindgren, les défenseurs Xavier Ouellet et Gustav Olofsson ainsi que les attaquants Brandon Baddock, Alex Belzile, Joseph Blandisi et Laurent Dauphin ont eux aussi été soumis au ballottage.

Les 30 autres équipes de la LNH disposent de 48 heures si elles désirent réclamer l’un d’entre eux. S’ils demeurent avec le Canadien, ils seront soit cédés au Rocket de Laval, qui amorcera sa saison au début du mois de février, soit affectés à l’escouade d’urgence de 4 à 6 joueurs qui accompagnera l’équipe principale cette saison.