(San Jose) Alors que son équipe se trouve enlisée au 13e rang du classement général de l’Association ouest de la Ligue nationale de hockey, le propriétaire des Sharks de San Jose, Hasso Plattner, a accordé un vote de confiance au directeur général Doug Wilson.

Josh Dubow
Associated Press

Plattner a déclaré jeudi que toute l’organisation est déçue des performances jusqu’à maintenant, mais ajouté que Wilson peut ramener l’équipe au plus fort de la lutte. Plattner a par ailleurs précisé que Wilson continuera de superviser les opérations hockey et de se rapporter directement à lui.

« Le passé de Doug regorge d’exemples où il a su mener notre équipe aux plus grands succès », a déclaré Plattner par voie de communiqué.

« La dernière fois que nous avons été incapables d’atteindre nos critères de réussite, lors de la saison 2014-2015, nous avons été en mesure de rebondir rapidement et rétablir cette culture de la victoire pendant les saisons suivantes. J’appuie le plan d’action de Doug pour remettre notre équipe sur la bonne voie. »

Les Sharks n’ont raté les séries éliminatoires qu’une seule fois depuis que Wilson a été nommé au poste, en mai 2003. Le printemps dernier, l’équipe a atteint la finale de l’Association ouest pour la cinquième fois pendant le règne de Wilson. En 2016, elle s’était qualifiée pour la finale de la Coupe Stanley un an après avoir été exclue des séries.

Les Sharks représentent l’une des grandes déceptions dans la LNH cette année, avec un dossier de 21-25-4. Avec 32 parties à jouer, ils accusent un retard de 11 points sur le dernier rang donnant accès aux éliminatoires.

La formation californienne vient au 28e rang parmi les 31 équipes de la LNH avec une moyenne de 2,56 buts marqués par match, dans un contexte où les jeunes joueurs de l’organisation n’ont pas atteint le développement souhaité dans la LNH.

Les Sharks affichent aussi le cinquième pire taux d’arrêts dans la LNH, soit ,898. Le gardien numéro un Martin Jones a connu des difficultés jusqu’à maintenant cette saison et a vu son adjoint Aaron Dell jouer plus souvent.

Le mois dernier, Wilson a congédié l’entraîneur-chef Peter DeBoer et l’a remplacé par Bob Boughner sur une base intérimaire. Les Sharks ont été incapables de rebondir depuis ce changement, et ils pourraient échanger quelques-uns de leurs actifs avant la date limite des transactions, le 24 février.

Les défenseurs Brenden Dillon et Tim Heed ainsi que l’attaquant Melker Karlsson sont tous susceptibles de devenir des joueurs autonomes avec compensation l’été prochain, et pourraient être échangés en retour de choix au repêchage ou d’espoirs.