(Val D’or) Comme plusieurs formations européennes n’ont pas fait d’offres à leurs joueurs nord-américains en raison de la COVID-19, beaucoup doivent se rabattre sur la ECHL, un circuit mineur inférieur à la Ligue américaine.

Michel Ducas, Initiative de journalisme local La Presse canadienne

C’est le cas du Valdorien Shawn Morton-Boutin, qui vient de signer une entente avec le Rush de Rapid City, un club-école affilié aux Coyotes de l’Arizona. « C’est une bonne organisation, et je connais bien l’entraîneur (Daniel Tetrault), indique le défenseur de 30 ans. Je suis bien content d’avoir signé avec eux. »

La ECHL a annoncé le report du début de sa saison du 16 octobre au 4 décembre, avec un calendrier complet de 72 matchs. Les dirigeants ont travaillé avec les autorités sanitaires pour assurer un retour sécuritaire à la compétition.

Mais la possibilité d’une deuxième vague de coronavirus pourrait venir compromettre même ce « plan B » pour Shawn Morton-Boutin. « Pour le moment, tout ce que l’on sait, c’est que la saison débute le 4 décembre, dit-il. Je me prépare à toute éventualité advenant une deuxième vague, et je me tiens prêt à commencer la saison. »

PHOTO STARS DE DUNDEE

Shawn Morton-Boutin, dans l’uniforme des Stars de Dundee, une équipe au Royaume-Uni.

En attendant le début de la saison de la ECHL, Shawn Morton-Boutin demeure chez lui, à Val-d’Or, où il s’implique auprès des Foreurs, son ancienne équipe junior. Une expérience qui pourrait lui ouvrir des portes une fois sa carrière de hockeyeur derrière lui.

Il s’est aussi entraîné en privé une partie de l’été avec deux autres joueurs de la région qui n’ont pu se rendre en Europe, Sacha Guimond et Philippe Cornet.

Shawn Morton-Boutin a passé les quatre dernières saisons en Europe, dont les deux dernières avec les Stars de Dundee, de la ligue de Grande-Bretagne. Défenseur à caractère défensif, il a récolté 7 buts et 32 mentions d’aide pour 39 points en 103 matchs avec les Stars.

Texte de l’Initiative de journalisme local