• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Nikita Scherbak vivra des émotions spéciales à Philadelphie 
Source ID:; App Source:

Nikita Scherbak vivra des émotions spéciales à Philadelphie

C'est au Wells Fargo Center de Philadelphie que... (Photo archives USA Today Sports)

Agrandir

C'est au Wells Fargo Center de Philadelphie que Nikita Scherbak a été repêché par le Canadien, le 27 juin 2014.

Photo archives USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Nikita Scherbak a deux bonnes raisons de vouloir faire bonne figure jeudi, à Philadelphie.

Dans un premier temps, il veut maintenir le rythme qu'il a affiché le week-end dernier au Centre Bell. Deuxièmement, pour la première fois depuis juin 2014, il mettra les pieds dans une enceinte sportive qui lui a fait vivre l'un des moments les plus enivrants de sa jeune carrière d'athlète.

C'est à l'intérieur des murs du Wells Fargo Center que le jeune homme âgé de 18 ans, à l'époque, a entendu son nom résonner dans les quatre coins de l'édifice, gracieuseté de Trevor Timmins, responsable du recrutement chez le Canadien de Montréal.

Jeudi, le chic complet qu'il portait le soir du 27 juin 2014 fera place au chandail blanc du Canadien. Mais les émotions seront au rendez-vous, dit-il, comme elles l'avaient été il y a environ trois ans et demi.

«À l'extérieur de Montréal, Philadelphie est l'endroit où j'avais le plus hâte de jouer mon premier match dans la LNH», a raconté Scherbak avant de monter à bord de l'autobus menant le Canadien à l'aéroport, mercredi.

«D'être là-bas et d'avoir pu partager ça avec mes parents demeure un moment qui me procure beaucoup d'émotions», a-t-il ajouté, en parlant de sa sélection.

Quand il recule dans le temps pour parler de cette journée spéciale, Scherbak admet que certains souvenirs sont flous.

«J'étais tellement absorbé par le moment que si quelqu'un me demandait de détailler ma journée de façon précise, j'aurais de la difficulté à le faire.»

D'autres souvenirs, par contre, sont plus limpides. Entre autres, il se rappelle qu'il ne s'est endormi qu'entre 4 et 5 heures du matin, la veille de la séance de sélection.

«Je ressentais beaucoup d'émotions. Je me trouvais là avec mes parents et mon ami (Rinat) Valiev (un défenseur repêché la même année par les Maple Leafs de Toronto au troisième tour).

«Je me rappelle que nous étions toujours ensemble et que nous avions partagé une chambre. Il tentait de m'aider, car il voyait que j'étais stressé. Il était moins nerveux que moi, car il savait qu'il ne serait pas choisi en première ronde. Il essayait de se comporter en bon ami et me disait que tout irait bien.»

C'est finalement au 26e rang que Scherbak a été réclamé, immédiatement après que les Bruins de Boston eurent jeté leur dévolu sur David Pastrnak. Les secondes qui ont suivi sont claires dans la mémoire du Russe de 22 ans.

«Je pense que mes parents étaient plus heureux que je ne l'étais. Je sais que ma mère a pleuré et que mon père n'en revenait tout simplement pas que j'aie été réclamé par le Canadien. Aux yeux de mon père, le Canadien représente beaucoup au niveau de l'histoire du hockey. Pas seulement dans la Ligue nationale de hockey, mais partout dans le monde.»

De son propre aveu, Scherbak a eu besoin de quelques jours pour réaliser ce qu'il venait de vivre. Tout a pris une place précise dans sa tête lorsqu'il est arrivé à Brossard pour le camp de perfectionnement, quelques jours plus tard.

«Personnellement, j'étais vraiment heureux de voir que j'avais réalisé quelque chose de cette ampleur. Pas autant le fait d'être choisi en première ronde, mais d'avoir été sélectionné par le Canadien de Montréal. Il n'y a pas beaucoup de Russes qui sont choisis par le Canadien.»

> Mathias Brunet: Qui partira? Qui restera?




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Shea Weber de retour sur patins

    Hockey

    Shea Weber de retour sur patins

    Shea Weber a fait un grand pas dans sa remise en forme ce matin. Pour la première fois depuis qu'il a été retiré de la formation à la mi-décembre, le... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer