Source ID:; App Source:

Zachary Fucale est un gardien convoité

La progression de Zachary Fucale a été telle... (Photo Liam Richards, PC)

Agrandir

La progression de Zachary Fucale a été telle qu'il est maintenant le gardien le mieux coté en vue du repêchage de la LNH.

Photo Liam Richards, PC

Ce n'est pas tous les jours qu'un gardien de but de 16 ans devient numéro un dans une équipe junior majeur. Et que l'année suivante, ce même gardien mène sa formation à la conquête de la Coupe Memorial à l'âge de 17 ans.

Lorsque ça se produit, ce n'est pas surprenant que l'espoir en question soit le mieux classé à sa position en vue du repêchage.

Bienvenue dans le monde de Zachary Fucale.

«C'est vrai que souvent les gardiens à la Coupe Memorial sont un peu plus vieux, mais en même temps, lorsqu'on est rendu en séries, l'âge n'entre plus en ligne de compte, avance l'athlète originaire de Rosemère. Tu contribues au succès de ton équipe ou tu n'y contribues pas. Tu es capable ou tu ne l'es pas.»

Et Fucale s'est montré tout à fait capable de contribuer. Même s'il est demeuré dans l'ombre de phénomènes comme Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, le portier des Mooseheads de Halifax a eu son mot à dire dans les succès de l'équipe. Il a affiché un dossier de 45-5-3 en saison régulière, une moyenne de buts alloués de 2,35 et un taux d'efficacité de ,909.

Il a ensuite continué son bon travail au tournoi de la Coupe Memorial où il a mis à profit des jambières excessivement rapides.

«Si vous m'aviez dit que les choses se passeraient comme ça, je ne vous aurais jamais cru, a confié Fucale. On s'est tellement amusés tout au long de notre parcours. Ça a été une saison de rêve. La ville capotait. Les gens de Halifax sont des passionnés et ils étaient vraiment fiers de cette première coupe.»

Cela marquait pour Fucale une deuxième saison complète en tant que gardien numéro un des Mooseheads.

«Je me compte chanceux de m'être retrouvé dans cette situation-là, j'ai été à la bonne place au bon moment, soutient l'athlète de 6'1 et 181 livres.

«Mais le gardien que j'étais l'an passé et celui de cette année, c'est deux personnes différentes.»

Fucale évoque à ce sujet le travail qu'il a effectué avec son entraîneurs des gardiens Éric Raymond afin d'améliorer certains aspects de son jeu. Sa progression a été telle qu'il est maintenant le gardien le mieux coté en vue du repêchage qui aura lieu au New Jersey le 30 juin.

Le Canadien, qui n'est pas l'organisation la mieux garnie devant le filet, a invité Fucale à son «combine» maison, mercredi. Il faisait partie des 56 espoirs - dont 32 évoluant dans la LHJMQ - qui ont passé la journée à Brossard afin de se soumettre à une série de tests.

Le Tricolore se donne le droit de rêver à lui, mais à l'instar des meilleurs espoirs québécois - qu'ils s'appellent Drouin, Gauthier, Morin ou Mantha - le jeune gardien a de bonnes chances d'être déjà réclamé lorsque le Tricolore choisira au 25e rang.

C'est peut-être pourquoi l'équipe a pris la peine d'inviter à son «combine» maison des gardiens comme Eric Comrie (Tri-City), Philippe Desrosiers (Rimouski), Antoine Bibeau (I.P.E.) et Louis-Philip Guindon (Drummondville).




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer