Source ID:; App Source:

Le Canadien égalise la série

Michael Ryder (73) du Canadien de Montréal célèbre... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Michael Ryder (73) du Canadien de Montréal célèbre son but avec PK Subban (76) et René Bourque (17).

Photo André Pichette, La Presse

Identifié comme l'un des responsables de la défaite dans le premier match, 24 heures plus tôt, Carey Price n'aurait pu trouver meilleure façon de dissiper les doutes. Il a sorti sa forme des grands soirs pour aider le Canadien à vaincre les Sénateurs 3-1 et à égaler à un partout une série qui se transporte dimanche à Ottawa.

Privé non seulement de Lars Eller, mais aussi de Brian Gionta et Max Pacioretty, tous deux blessés au haut du corps, le Canadien savait qu'il devait tout donner. Quitte à perdre deux dents, comme l'a fait Price après qu'un patin de Jarred Tinordi l'eut frappé au visage en début de deuxième période.

« Je les perdrais toutes si ça nous faisait gagner », a dit Price, auteur de 29 arrêts.

« On a bénéficié de rebonds favorables et l'on a converti quelques opportunités. Et je n'ai pas accordé de but faible, alors ça aide. »

Malgré trois absents de taille, d'autres joueurs se sont levés. Tomas Plekanec et Rene Bourque, entre autres, se sont distingués par leur intensité.

« Nous avons manqué de bons joueurs tout au long de la saison et nous voulions démontrer que nous avons de la profondeur et que d'autres peuvent combler le vide », a expliqué Plekanec, qui a joué plus de 22 minutes en plus de bien faire au cercle de mise en jeu.

Une contribution plus inattendue est venue de Ryan White, qui a ouvert la marque en interceptant une passe soulevée d'Erik Karlsson profondément dans sa zone. White n'a eu qu'à l'effleurer pour tromper le gardien Craig Anderson, qui n'était pas prêt pour ce curieux rebond.

« Je pratique ce jeu-là depuis des années, a blagué White. Sérieusement, je ne pensais pas que Karlsson tenterait de passer la rondelle de cette façon, mais je vais le prendre. »

Jeff Halpern, fraîchement inséré dans la formation, a connu un bon match et a rendu de fiers services en infériorité numérique.

Cette unité a d'ailleurs permis au Tricolore d'écouler avec succès quatre punitions. Mais c'est Price qui a été le leader à quatre-contre-cinq. S'il a fait des arrêts-clés tout au long du match, le gardien de 25 ans a réservé ses meilleurs moments lors d'une punition à Brandon Prust, au cours de laquelle il s'est notamment distingué aux dépens de Sergei Gonchar qui s'amenait en maraude à la gauche de son filet.

« Quand il décide de fermer la porte, il la ferme. Et il la barre », a lancé P.K. Subban.

Encore Gallagher et Galchenyuk

Au terme de la rencontre, Michel Therrien s'est réjoui du fait que ses plus jeunes joueurs emmagasinaient une précieuse expérience en séries et qu'ils progressaient à un beau rythme.

Les recrues aussi ont contribué à combler l'absence des trois ténors.

Moins d'une minute après le but de White, Alex Galchenyuk a rassemblé les joueurs des Sénateurs dans le haut de l'enclave comme un cowboy son bétail. Un tir de Francis Bouillon a frayé son chemin à travers le troupeau et c'est ce même Galchenyuk qui a récupéré le retour, qu'il a ensuite resservi à Brendan Gallagher de l'autre côté du filet.

Ça s'est avéré le but vainqueur.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer