Il n'était pas là lors de l'entraînement d'hier, mais Michel Therrien l'a promis: Carey Price sera bel et bien à son poste, ce soir au Centre Bell contre Toronto, pour le premier match de la saison.

Mis à jour le 19 janv. 2013
Richard Labbé LA PRESSE

Le gardien numéro un du Canadien a dû rater l'entraînement en raison d'une blessure à l'aine. En plein le genre de blessure qui est source d'inquiétude, surtout pour un gardien qui n'a pas joué ailleurs lors des longs mois du lock-out.

«Il a reçu une journée de congé (hier); le calendrier présentement, c'est plus exigeant pour les gardiens, a expliqué l'entraîneur. Il doit être à son mieux, et c'est pour ça qu'on n'a pas voulu courir de risque. Je lui ai parlé, il m'a dit de ne pas m'inquiéter...»

Un gardien numéro un qui rate un entraînement en début de saison, comme ça, à cause d'une blessure à l'aine, voilà pourtant un problème qui devrait être source d'inquiétude. Surtout pour Price, qui devra assurément enchaîner les petits miracles devant son filet si jamais le Canadien compte surprendre cette saison.

«C'est sûr que, quand on voit ça, ce n'est jamais quelque chose de positif, a reconnu le défenseur Francis Bouillon. Mais ici, on a un des meilleurs personnels de la ligue quant à la réhabilitation physique. Carey est entre bonnes mains, je ne suis pas inquiet pour lui.»

Dans la LNH, l'état de santé des gardiens sera certes un gros sujet de discussion, surtout dans le cadre d'un calendrier très compact de 48 rencontres. Comme Price, plusieurs gardiens n'ont pas joué ailleurs lors du lock-out, et les risques de blessure (à l'aine, en particulier) pourraient être décuplés.

«C'est vrai pour les gardiens, mais c'est aussi vrai pour tout le monde, a ajouté Bouillon. Un vrai match, ce n'est pas comme un entraînement, le temps de réaction est différent. Il y a des gestes qu'on ne pose pas quand on s'entraîne... C'est sûr que les blessures, on en parle beaucoup cette saison. Je crois qu'il va y en avoir plus que lors des années précédentes à cause du lock-out.»

La saison dernière, Price a disputé 65 matchs avec le Canadien, et 72 rencontres lors de la saison précédente. La plupart des observateurs s'entendent pour dire que les meilleures chances du Canadien cette saison passent par un Price en grande forme.

«S'il doit rater des matchs, on sait qu'on peut compter sur Peter Budaj, a tenu à ajouter Francis Bouillon. Dans une saison comme ça, les équipes devront pouvoir miser sur deux bons gardiens.»

***

Venez clavarder en direct avec Jean-Mychel Guimond pendant le match Maple-Leafs-Canadien à compter de 19 h à lapresse.ca/sports.