Juste au moment où l'on croyait les gars du Canadien enfin installés sur la route du succès, les voici qui retombent dans les mauvaises habitudes: jeux individuels, revirements, gaffes coûteuses... Pour toutes ces raisons, Carey Price n'était pas un jeune homme particulièrement heureux après le match.

Mis à jour le 11 janv. 2012
Richard Labbé LA PRESSE



On pourrait même ajouter qu'il était en beau fusil.

«Je suis frustré parce que c'est encore la même histoire, a dit le gardien. On gagne quelques matchs, puis on se met à perdre... Je suis frustré de manière générale.»

Price a serré son équipement de bruyante façon, avant de prononcer un vilain mot de quatre lettres qu'on ne peut reproduire ici. De toute évidence, les problèmes du Canadien ne sont pas disparus comme par magie, et le gardien le sait trop bien.

Pendant que Price tentait de faire ce qu'il pouvait, ses coéquipiers manquaient lamentablement de précision, et lançaient seulement 19 fois sur Jaroslav Halak, qui a bien sûr tout arrêté.

«J'essaie juste de faire mon travail, a répondu Price. Tout ça est très frustrant présentement. Les Blues se sont rassemblés autour de Halak, et il a très bien joué.»

Cammalleri hué

Pendant que Price cherchait des bouts de réponse, Mike Cammalleri devait répondre aux questions sur les partisans montréalais, qui se sont mis à le huer au cours de la troisième période.

Le numéro 13 du Canadien n'a que 3 buts à ses 15 derniers matchs, et les partisans du club, de toute évidence, trouvent que ça commence à bien faire.

«Ça ne me surprend pas, a-t-il fait savoir, quand on lui a parlé des huées à son endroit. Ça fait trois saisons que je suis ici, je sais à quoi m'attendre de cette foule. Les fans ici vivent et meurent avec leur équipe.»

Selon Cammalleri, le Canadien aurait pu en faire un peu plus contre Jaroslav Halak.

«J'imagine qu'il a bien joué... Il a fait les arrêts lorsqu'il le fallait. Mais nous devons aussi lui rendre la vie plus difficile. Je crois qu'on est capables de fournir un bien meilleur effort que ça.»

Et dire que Brian Gionta est de nouveau blessé...