«Bonjour! Je m'appelle James Wisniewski et je suis très excité de jouer pour le Canadien de Montréal.» C'est avec cette petite phrase récitée en français, que le nouveau défenseur a souligné son arrivée avec le Tricolore jeudi midi après son premier entrainement.

François Gagnon LA PRESSE

Acquis des Islanders de New York mardi, le vétéran défenseur a vite fait sentir sa présence. Il a fait avorter une attaque du Lightning en stoppant une rondelle au vol en première période. Il a frappé le poteau avec un puissant tir frappé sur sa toute première attaque massive avec le Canadien.

Mais l'entrée en scène du nouveau défenseur n'a rien changé à la triste réalité du Canadien qui s'est finalement incliné 4-1 aux mains de Martin St-Louis et ses coéquipiers du Lightning.

C'était la cinquième défaite en six matchs du Tricolore depuis le début de son plus long voyage de la saison. C'était aussi son huitième revers à ses 10 derniers matchs.

Desjardins secoué

Le Canadien a pourtant bien amorcé la rencontre. Contre Cédrick Desjardins à qui Guy Boucher a offert un premier match en carrière dans la LNH, le Tricolore a pris les devants dès la première minute de jeu.

Après avoir contourné Ryan Malone et Victor Hedman, Max Pacioretty a remis la rondelle devant le filet où fonçait Brian Gionta. La rondelle ne s'est jamais rendue au capitaine du Canadien. Elle a plutôt ricoché sur le défenseur Brett Clark qui l'a fait dévier derrière son gardien. Desjardins concédait alors un but après 58 secondes seulement et sur le tout premier tir affronté dans la LNH.

Le Canadien a failli doubler son avance lorsque Desjardins a été surpris par une rondelle déviée par Tomas Plekanec dans l'enclave. Il l'a stoppé en rabattant sa mitaine derrière lui.

Pénalités coûteuses

Solide en première, le Canadien a laissé le match basculer en faveur du Lightning dès le début de la deuxième période. Fait rarissime dans la LNH, le Tricolore a écopé deux pénalités pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire en 45 secondes.

Martin St-Louis a profité de l'attaque à cinq contre trois pour niveler les chances. Il a déjoué Carey Price avec un tir frappé dans la partie supérieure.

Le Canadien a pu écouler la deuxième portion de l'attaque massive du Lightning.

Tampa a toutefois pris l'avance à mi-chemin en période médiane.  Venu appuyer l'attaque, le vétéran défenseur Pavel Kubina a remis la rondelle dans l'enclave. Elle a dévié une première fois sur Roman Hamrlik avant de ricocher sur Jaroslav Spacek qui était étendu devant Carey Price après avoir perdu une bataille l'opposant à Steven Stamkos.

Ce but a coupé les ailes du Tricolore. Il a aussi permis à Kubina de devenir le meilleur marqueur de l'histoire du Lightning chez les défenseurs avec 67 buts. Un de plus que Dan Boyle.

Revenu sur la patinoire avec une triste fiche d'aucune victoire et 14 revers lorsqu'il tire de l'arrière après deux périodes cette saison, le Canadien a miné ses chances de ralliement très tôt au dernier tiers.

Accroché par Roman Hamrlik alors qu'il se présentait devant Carey Price, Steven Stamkos s'est vu octroyer un tir de pénalité. La jeune sensation du Lightning a su en profiter. Il a inscrit son 30e but de la saison après avoir étendu le gardien du Tricolore en effectuant une vrille de 360 degrés à l'embouchure du filet pour ensuite tirer du revers dans une cage déserte. Moins de trois minutes plus tard, Stamkos a ajouté un deuxième but en battant Carey Price de vitesse sur un jeu amorcé de l'arrière du filet.

Avec son équipe en arrière 4-1, Jacques Martin a rappelé Price au banc histoire de permettre à Alex Auld de voir un peu d'action. Une bonne façon de le préparer au duel qui l'attend face aux Panthers de la Floride où le Canadien complètera son voyage de sept matchs en fin d'après-midi vendredi.

Malgré la défaite, le Canadien demeure au huitième rang dans l'Est avec 42 points. Battus 3-2 en fusillade à Atlanta, les Bruins de Boston se donnent toutefois une priorité de trois points en tête de la division nord-est avec deux matchs en mains.