Colin Campbell, préfet de discipline de la Ligue nationale de hockey, se retrouve au centre d'une controverse qui menace de remettre son intégrité en question.

Mis à jour le 16 nov. 2010
Richard Labbé LA PRESSE

Le site mc79hockey.com a publié une liste de courriels échangés entre Campbell et Stephen Walkom, alors que celui-ci était le directeur des arbitres de la LNH. Les courriels, de nature publique et obtenus dans le cadre d'une bataille judiciaire impliquant l'ex-arbitre Dean Warren et la LNH, laissent croire que Campbell aurait traité Marc Savard, attaquant des Bruins de Boston, de «petit comédien».

On y apprend aussi que Campbell critique certaines décisions des arbitres à l'endroit de son fils Gregory Campbell, qui était alors un membre des Panthers de la Floride.

«Est-ce que tu as trouvé quelque chose? demande Colin Campbell à Stephen Walkom dans un des courriels, daté de novembre 2007. C'est (un autre arbitre) qui a imposé cette pénalité. Tu peux garder (Dean) Warren et te débarrasser de cet imbécile. Il impose cette punition discutable avec 90 secondes à jouer... pour avoir fait trébucher. Ça me rend malade.»

Selon Tyler Dellow, auteur du blogue mc79hockey.com, la punition à laquelle Colin Campbell fait référence implique son fils Gregory, aujourd'hui porte-couleurs des Bruins.

Dans cette cause, les courriels rédigés par Colin Campbell le sont parfois dans un langage qui frise la vulgarité. Ces propos laissent aussi supposer que le préfet de discipline de la LNH se permet souvent de joindre le directeur des arbitres pour lui offrir ses suggestions.

«On va lui imposer Warren et (un autre arbitre), et à ce moment-là, il aura vraiment une bonne raison pour se plaindre», écrit Campbell dans un des courriels, apparemment en référence à Marc Savard.

Ces propos viennent mettre Colin Campbell dans l'embarras, car ils laissent croire qu'il a une dent contre l'attaquant vedette des Bruins de Boston. Cela pourrait expliquer pourquoi Campbell n'a pas suspendu Matt Cooke, des Penguins de Pittsburgh, pour son coup à la tête à l'endroit de Savard en mars dernier.

Colin Campbell a refusé une demande d'entrevue à La Presse. La Ligue nationale de hockey a réagi en diffusant une déclaration de Bill Daly, adjoint au commissaire Gary Bettman.

«À titre de vice-président directeur des opérations hockey de la LNH, Colin Campbell doit scruter et analyser, de façon directe, les performances de tous les membres du service des opérations hockey, y compris tous les arbitres... Dans l'exercice de ses fonctions au cours des 12 dernières saisons, Colin a été rigoureux, réfléchi, professionnel et scrupuleux. Son intégrité a été impeccable, et il n'intervient d'aucune manière aux matchs auxquels participe son fils. Colin Campbell a la pleine confiance et l'appui de la Ligue nationale de hockey, comme tous les membres du service des opérations hockey.»

Joint par le réseau TSN, Colin Campbell a déclaré que cette histoire faisait «beaucoup de bruit pour rien».