John Daly accuse un recul de quatre coups seulement sur les co-meneurs, le Chinois Liang Wenchong et le Sud-Africain Richard Sterne, qui ont ramené des cartes de 64, six coups sous la normale, à l'issue de la première ronde du tournoi de Hong Kong.

ASSOCIATED PRESS

Liang et Sterne devancent par un coup le Taiwanais Lin Wentang - qui s'est bien ressaisi après avoir commis un double bogey au premier trou - et le Philippin Frankie Minoza.

Daly était à -4 après 15 trous mais des bogeys sur les deux derniers trous lui ont coûté une égalité au cinquième rang dans ce tournoi qui compte à la fois pour le circuit européen et asiatique.

«Je ne suis pas trop déçu, peut-être un peu rouillé. Je n'avais pas joué depuis un mois. Une carte de -2 ici après la première ronde, ce n'est pas si mal», a raconté l'Américain de 42 ans.

Daly, un ancien vainqueur de l'Omnium britannique et du championnat de la PGA aujourd'hui classé 788e au monde, a ajouté qu'il estime avoir bien frappé la balle mais qu'il manque de rythme compte tenu qu'il n'a pu se qualifier pour plusieurs tournois consécutifs.

Il ne bénéficie plus de sa carte lui permettant d'évoluer sur le circuit de la PGA régulièrement depuis 2006, soit deux ans après sa dernière victoire à l'Omnium Buick. Il s'est qualifié seulement cinq fois en 17 départs sur le circuit de la PGA cette année et il a touché seulement 56 000 $ en bourses.

«J'ai besoin de jouer trois ou quatre semaines d'affilée pour retrouver mon jeu. Je n'en ai pas été capable ces deux dernières années.»