(Honolulu) Kevin Na a égalé sa meilleure ronde en carrière et il a pris les commandes de l’Omnium Sony, jeudi.

Publié le 13 janvier
Doug Ferguson La Presse Canadienne

Na a eu une belle maîtrise de ses coups et il a remis une carte de 61 (moins-9) pour se donner une avance d’un coup au sommet du classement.

L’Américain avait les yeux rivés sur une ronde sous la barre de 60, mais il a tout juste raté trois belles occasions pour un oiselet. Na a conclu sa journée en inscrivant un court oiselet au 18e fanion.

Na devance le vétéran de 51 ans Jim Furyk et Russell Henley, qui ont tous les deux bouclé le parcours du club de golf Waialae en 62 coups.

PHOTO MATT YORK, ASSOCIATED PRESS

Jim Furyk

Champion en titre de l’évènement, Na avait également joué 61 l’an dernier, lors de la troisième ronde. Il a présenté cinq rondes de 61 depuis le début de sa carrière sur le circuit de la PGA.

Plus de 25 ans après avoir gagné l’Omnium Sony pour une première fois, Furyk est revenu sur ce parcours avec en tête bien plus qu’une mise en forme en vue de la saison du circuit des Champions de la PGA.

Furyk a réussi un trou d’un coup au 17e fanion et il s’est temporairement hissé au premier échelon, après sa ronde en matinée.

Furyk a passé une décennie sans participer au tournoi avant d’y revenir l’année dernière, quand il est devenu à admissible à jouer sur le circuit des 50 ans et plus.

Furyk a commencé la première ronde avec un boguey, mais il s’est ressaisi en inscrivant un oiselet lors de trois des quatre trous suivants. Au deuxième neuf, il a réussi trois oiselets consécutifs avant d’utiliser son fer-6 pour envoyer la balle directement dans le trou au 17e.

Kevin Chappell, Patton Kizzire, Michael Thompson, Seamus Power et Haotong Li ont tous ramené une carte de 63 pour partager la quatrième place.

Cameron Smith, qui a triomphé à Kapalua la semaine dernière en établissant un record de la PGA, s’est élancé en après-midi. Il a joué 67 et pointe à égalité au 40e échelon.

Smith tente de joindre Justin Thomas (2017) et Ernie Els (2003) comme seuls joueurs à avoir balayé les deux tournois de ce passage à Hawaii.

Corey Conners et Adam Svensson sont les Canadiens les mieux classés après la première ronde. Ils se retrouvent à égalité en neuvième position après avoir signé une carte de 64. Leurs compatriotes Roger Sloan (119e), Taylor Pendrith (119e) et Michael Gligic (132e) participent également à cet évènement.