Source ID:; App Source:

Entre Tiger et la boîte à surprise

Arnold Palmer a donné le coup d'envoi du... (Photo AP)

Agrandir

Arnold Palmer a donné le coup d'envoi du Tournoi des Maîtres. Mais qui frappera le coup gagnant?

Photo AP

Paul Journet, Envoyé spécial
La Presse

(Augusta) Quand le soleil tombera sur Augusta ce dimanche, qui enfilera le convoité veston vert ? Voici quelques joueurs à surveiller.

Les favoris

Tiger Woods

Et oui, Tiger. Encore Tiger. Miseriez-vous contre lui ? Vous ne devriez pas. Le Tigre est officiellement de retour, comme il l'a démontré avec sa victoire spectaculaire à Bay Hill. Il est toujours menaçant au Augusta National. Ses quatre derniers résultats ? Gagnant, 3e, 2e, 2e. Et ce, même s'il éprouvait des difficultés sur les verts. «Dans les dernières années, j'ai manqué de constance avec mon fer droit», expliquait-il mardi dernier. Pour la première fois depuis plusieurs années, il disputera le Tournoi des Maîtres sans douleur. Mauvaise nouvelle pour les 95 autres joueurs. Phil Mickelson

Tiger et lui ont gagné ensemble cinq des huit derniers vestons vert. Le gaucher a déjà gagné deux fois en 2009. Mais il éprouve actuellement quelques problèmes. Il a raté le couperet la semaine dernière à Houston. Comme le remarquait hier une collègue du Golf Channel, ses pieds sont un peu ouverts (alignés à droite) et ses épaules fermées (alignées à gauche). Pas la meilleure combinaison pour atteindre l'allée avec ses coups de départ. Mais un simple déclic suffirait pour qu'il retrouve la forme.

Les oubliés

Padraig Harrington

On parle peu du tenace Irlandais. Pourtant, il a gagné les deux derniers tournois majeurs. Le Paddy Slam - un grand chelem échelonné sur deux ans - est à sa portée. Peu de joueurs sont aussi efficaces lorsqu'il faut caler un roulé sous pression. Certes, 2009 est mal commencée pour lui. En sept tournois aux Etats-Unis, il ne s'est pas classé une seule fois dans le top 10. Mais il doit rebondit tôt ou tard. Peut-être que ce sera cette semaine.

Geoff Ogilvy

L'Australien de 31 ans est tellement discret qu'on l'oublie parfois. Il se classe 4e au monde. Lui aussi compte déjà deux victoires cette année, et pas les moindres: au Championnat Mercedes-Benz et au Championnat mondial de partie par trou. Son triomphe à l'Omnium des États-Unis en 2006 a prouvé la solidité de ses nerfs. Possiblement le meilleur joueur de long fer au golf. Sa haute trajectoire le servira pour attaquer les verts d'Augusta.

Les vieux cendrillons

Greg Norman et Fred Couples

Couples a 49 ans, et Norman 54 ans. Dans les deux cas, il s'agirait du plus vieux gagnant de l'histoire du tournoi (devant Nicklaus, 46 ans en 1986). Et, avouons-le, une immense surprise. Mais sait-on jamais... Couples a failli gagner la semaine dernière à Houston, et il réserve habituellement ses meilleures rondes pour le Tournoi des Maîtres. Quant à Greg Norman, il a ressuscité l'année dernière à l'Omnium britannique. Tristement, on se souvient surtout de lui pour ses défaites, subies ou infligées, à Augusta. Est-ce l'heure de la rédemption?

La boîte à surprise

Verra-t-on un prochain Trevor Immelman ou Zach Johnson ? Les deux derniers vainqueurs ont démontré une fois de plus la profondeur de la PGA. Des 96 joueurs qui prendront le départ aujourd'hui, une bonne vingtaine sont de sérieux prétendants. Un d'eux pourrait encore surprendre cette année. Par exemple, Paul Casey, gagnant la semaine dernière. Ian Poulter, impressionnant l'année dernière à l'Omnium britannique et à la Coupe Ryder. Nick Watney et Sean O'Hair, deux jeunes qui se sont révélés cette année, respectivement en duel contre Phil Mickelson et Tiger Woods. Ou sera-ce Stewart Cink et Jim Furyk, deux Américains toujours solides lorsque la tension grimpe? Ou les Suédois Henrik Stenson et Robert Karlsson, taciturnes mais non moins efficaces? Et n'oublions pas non plus les vétérans Retief Goosen, Ernie Els, Mike Weir et Vijay Singh. À moins que le Tournoi des Maîtres ne sacre une des nouvelles jeunes étoiles, comme Camilo Villegas, Anthony Kim, Adam Scott ou Rory McIlroy. Et finalement, il y a aussi le Sud-Africain Tim Clark, tombeur de Tiger Woods en partie par trou en février dernier, qui a gagné le concours de normale 3 hier. La lutte s'annonce serrée.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer