Nigel Stepney, l'ancien ingénieur de Ferrari au centre de l'affaire d'espionnage au profit de McLaren-Mercedes, a accusé lundi l'écurie britannique d'avoir fait un usage excessif des données qu'il lui avait frauduleusement transmises.

Publié le 21 janv. 2008
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Quelqu'un a utilisé cette information bien au-delà de ce que je pensais. Cela n'aurait pas dû être utilisé à cet extrême», a déclaré Nigel Stepney à la chaîne Sky Sports.

«Je ne me sens pas responsable de ce qui leur arrive», a déclaré le Britannique qui fait l'objet de poursuites judiciaires en Italie.

Stepney a été renvoyé de Ferrari pour avoir transmis des informations confidentielles à un confrère de McLaren-Mercedes, Mike Coughlan.

McLaren-Mercedes a récemment présenté ses excuses à Ferrari pour cette affaire d'espionnage qui a entraîné son exclusion du Championnat du monde des constructeurs 2007 et lui a valu une amende record de 100 millions de dollars (plus de 70 millions d'euros) par la Fédération internationale automobile (FIA).