Le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone s'est moqué de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), une «blague» selon lui, et de son président Jean Todt, «une pale copie» de son prédécesseur, dans une interview publiée jeudi dans le journal Daily Express.

Mis à jour le 26 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous devrions écrire les règlements, puis les donner à la FIA pour qu'ils s'assurent qu'ils sont appliqués. Ce devrait être comme la police: elle n'écrit pas les lois. La FIA est une blague», a déclaré Bernie Ecclestone dans le quotidien birtannique.

Ecclestone s'est aussi attaqué au président de la FIA, le Français Jean Todt, qui a succédé à Max Mosley à la tête de l'organisation en octobre 2009.

«Jean Todt est une pale copie de Max (Mosley). Il a voyagé à travers le monde faisant ce que Max ne faisait pas trop: serrer des mains et embrasser les bébés», s'est moqué le patron de la F1.

«C'est probablement bon pour la FIA, mais nous n'avons pas besoin de ça en Formule 1», a-t-il ajouté, concluant que Jean Todt n'avait «pas eu un effet très positif sur la Formule 1».