Michael Schumacher (Mercedes), habituellement positif malgré un retour en Formule 1 en-deçà des attentes qu'il suscite, s'est déclaré «déçu» après sa 9e place en qualifications du Grand Prix de Chine samedi à Shanghai.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je suis évidemment déçu par mes qualifications. Rien n'a vraiment fonctionné. A quelques endroits, je n'étais simplement pas assez rapide. Je devais me battre avec un manque d'adhérence à l'arrière (de ma monoplace) dans certaines sorties de virages», a expliqué l'Allemand.

«Je n'ai pas trouvé l'équilibre de la voiture de tout le week-end. Ce sera dur d'être trop optimiste par rapport à ma position sur la grille», a-t-il poursuivi, insistant toutefois sur le fait qu'il «a pris de bons départs récemment» et que «beaucoup d'évènements se produisent en F1».

«Je peux encore marquer de bons points. Je pars pour cela», a tranché Michael Schumacher. Dans le même temps, son coéquipier et compatriote Nico Rosberg, 7/10e plus rapide que lui, a réalisé le 4e temps samedi et visera le podium dimanche.

Schumacher, 41 ans, a signé à l'intersaison chez Mercedes pour son retour en F1. Il occupe actuellement le 8e rang du classement général et a terminé 6e au GP de Barheïn, puis 10e à Melbourne. Il a ensuite abandonné sur problème mécanique à Sepang, la troisième course de la saison.

«Je sais exactement ce que j'ai fait, je sais ce qui s'est produit et je n'ai honnêtement aucune raison d'être déçu (par mes performances, NDLR). Je suis encore très heureux. Que les gens aiment cela ou pas est leur propre choix», a-t-il affirmé jeudi.

Homme de tous les records, Michael Schumacher a remporté sept championnats (1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004) en 16 saisons, de 1991 à 2006, pour 91 victoires et 68 pole positions et un total de 1369 points.

Ses fans et la presse du monde entier attendaient de sa part un retour triomphal en F1, malgré trois ans d'absence. Les trois courses et quatre qualifications de la saison ont pour l'instant douché cet enthousiasme.

+Schumi+ demande de la patience avant de le juger. «Michael donnera tout en piste dimanche. Il devrait avoir l'opportunité de montrer les progrès qu'il a faits depuis le début de la saison», l'a défendu samedi son patron d'écurie Ross Brawn.