Les équipes de Formule 1 ont rencontré, vendredi, le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) pour de nouvelles discussions sur la limitation des budgets qui a conduit Ferrari à menacer de se retirer du championnat du monde.

ASSOCIATED PRESS

Avant cette réunion, les membres de l'association des équipes (FOTA) devaient se retrouver sur le yacht du patron de l'écurie Renault, Flavio Briatore, pour réfléchir à de nouvelles propositions et faire front commun.

«J'espère seulement que nous pourrons progresser et discuter de ça ensuite», a déclaré le directeur de McLaren-Mercedes, Norbert Haug.

Mosley, est le principal partisan de la limitation des coûts. Il a proposé d'offrir une plus grande liberté technique aux équipes qui accepteraient de limiter leurs budgets à 45 millions d'euros (71 millions $ Can). Celles qui ne seraient pas d'accord n'auraient pas la même liberté, une mesure que le président de Ferrari Luca di Montezemolo a qualifiée de «fondamentalement injuste».

Ferrari a été déboutée cette semaine de sa demande de suspension du nouveau règlement pour la saison prochaine par le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris.

L'équipe italienne, qui a participé à tous les Grands Prix depuis 1950, ainsi que les neuf autres équipes ont jusqu'au 29 mai pour s'inscrire au prochain championnat du monde.

Le patron de la F1 Bernie Ecclestone s'est rangé aux côtés de Mosley, jeudi, même s'il a déclaré qu'il préférerait un championnat du monde de F1 avec Ferrari.