Pendant que Valtteri Bottas réalisait le meilleur tour lors de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix d’Abou Dabi, qui conclut la saison de Formule 1, Kimi Raikkonen éteignait les flammes sur sa voiture.

Jerome Pugmire
Associated Press

Bottas a devancé son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton de deux dixièmes de seconde et le pilote Red Bull Max Verstappen de sept dixièmes.

Le Québécois Lance Stroll a pris la 10e place, trois positions derrière son coéquipier chez Racing Point Sergio Perez, tandis que le Torontois Nicholas Latifi (Williams) a été relégué à la 20e et dernière place, à presque trois secondes du temps de référence.

Stroll espère poursuivre sur la belle lancée du double podium et de la victoire à Sakhir la semaine dernière.

« La voiture se comporte bien sur cette piste et nous avons pu apporter des améliorations à nos réglages lors des deux séances, a-t-il dit. Comme l’a dit Sergio (Perez), nous sommes dans une lutte très serrée pour la troisième place au championnat des constructeurs et le but est de marquer des points et de nous assurer que nous sommes toujours troisième à la fin de la course. »

Raikkonen s’improvise pompier

La séance a été interrompue vers la fin lorsque l’arrière de l’Alfa Romeo de Raikkonen a pris feu alors qu’il s’était garé sur le bord de la piste.

Le vétéran pilote finlandais en est sorti indemne et il a même aidé les pompiers à éteindre l’incendie, pointant un extincteur vers les flammes, puis indiquant aux commissaires de piste où viser.

Il faut plus qu’une voiture enflammée pour décontenancer un pilote de 41 ans avec un record de 331 courses, 103 podiums, un titre mondial et le surnom de « The Iceman » acquis en raison de son attitude imperturbable.

Fidèle à son habitude, l’incident ne l’a pas dérangé.

« Il n’y avait rien d’effrayant, a confié le Finlandais. C’est juste dommage qu’il y ait eu l’incendie et que ça touche à tout en essayant de l’éteindre. C’est comme ça. »

Bottas retrouve des couleurs

Lorsque la séance a redémarré avec cinq minutes à faire, Hamilton a eu des problèmes de boîte de vitesses et il n’a pu revenir en piste. Les mécaniciens de son équipe ont même dû pousser la voiture car elle était coincée devant le garage Haas, empêchant leurs deux voitures de sortir.

Cela a privé Hamilton d’une occasion d’améliorer le chrono de son coéquipier, et Bottas s’est félicité du regain de moral.

« La voiture s’est immédiatement bien comportée, a noté Bottas. Il y a, comme toujours, du travail à faire pour trouver le bon équilibre sur l’ensemble du tour. Mais dans l’ensemble, ce n’est pas mal, comme le démontre le chrono. »

Bottas tente de mettre fin à une mauvaise séquence et de s’assurer de terminer deuxième devant Verstappen au championnat, derrière l’intouchable champion Hamilton.

« Je me concentre vraiment ce week-end sur mon propre travail, j’essaie mentalement d’être dans la bonne disposition, a poursuivi Bottas, qui n’a remporté que deux des 16 courses cette saison. Pour moi, les objectifs sont clairs. »

Plus tôt lors de la première séance, Verstappen s’était révélé le plus rapide devant Bottas et le pilote de Renault Esteban Ocon, tandis que Hamilton était cinquième.

Le septuple champion de F1, qui a raté la dernière course après avoir contracté le coronavirus, a eu du mal au début de la séance en raison d’un problème de capteur de frein qui a nécessité du travail dans le garage de l’équipe pendant environ 40 minutes.

« J’étais très heureux ce matin de revenir ici, et de pouvoir terminer la saison en force, a mentionné Hamilton. Je suis super enthousiaste. C’était comme un premier jour d’école. Il a fallu une minute pour retrouver les repères lors de la première séance, »

Une troisième séance d’essais libres figure au programme samedi avant les qualifications sous les projecteurs du circuit de Yas Marina.

« Nous verrons si je peux m’asseoir dans une autre chaise en conférence de presse demain », a espéré Verstappen, qui s’est rapproché de la position de tête à plusieurs reprises cette saison.