(Sakhir) Le champion en titre de Formule 1 Lewis Hamilton a signé sa 98e position de tête en carrière, samedi, lors des qualifications du Grand Prix de Bahreïn.

The Associated Press

Le pilote Mercedes a enregistré un temps d’une minute et 27,264 secondes sous les réflecteurs, établissant du même coup un nouveau record de piste pour le circuit international de Sakhir.

« Nous avons fait du très bon travail la nuit dernière. J’étais très heureux du comportement de la voiture dès le départ, a admis le vétéran pilote. Je n’ai commis aucune erreur.

« J’essaie de rester concentré. C’est un certain soulagement, d’être ici, au Bahreïn, et de pouvoir effectuer des tours comme celui-là, sans pression, a-t-il poursuivi. Mon tour n’était pas parfait ; il a bien commencé, mais il y a toujours de petits détails que tu peux améliorer… »

Hamilton a retranché 0,289 seconde au temps de son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas, tandis que le pilote Red Bull Max Verstappen partira de la troisième place sur la grille.

« J’ai réussi un très bon tour, mais j’ai manqué un peu d’adhérence à l’arrière. Je suis satisfait de manière générale de ma séance de qualifications. J’ai hâte à la course demain, car ce sera très exigeant sur les pneus, et j’espère qu’on aura fait un bon pari à ce niveau-là », a expliqué Verstappen, qui a signé le meilleur temps de la troisième séance d’essais un peu plus tôt samedi.

Pour sa part, Bottas croyait être parvenu à s’approcher davantage de Hamilton.

« J’ai été surpris par l’écart, a reconnu le Finlandais. J’avais de toute évidence la vitesse, mais je ne suis pas parvenu à réunir toutes les pièces du casse-tête. »

L’autre pilote Red Bull, Alexander Albon, a bénéficié d’un nouveau châssis sur sa voiture après avoir détruit le sien la veille pendant la deuxième séance d’essais libres. Il s’est illustré avec le quatrième temps.

De son côté, le pilote Racing Point Sergio Perez a enregistré le cinquième chrono, à 1,058 seconde de Hamilton.

Le Britannique, qui s’est récemment adjugé son septième championnat du monde de F1, avait été le plus rapide des deux premières séances d’essais libres vendredi.

Un problème de communication coule Stroll

Le Québécois Lance Stroll, qui n’a tenté qu’un seul tour lancé pendant la deuxième portion de la séance de qualifications (Q2), a dû se contenter du 13e chrono.

« Il y a eu une mauvaise communication [entre nous]… On s’en reparlera plus tard », a déclaré le pilote de Mont-Tremblant sur les ondes radio de Racing Point alors qu’on rentrait sa voiture au garage.

PHOTO BRYN LENNON, REUTERS

Lance Stroll

Stroll faisait référence au tête-à-queue à l’entrée du premier virage du pilote McLaren Carlos Sainz fils, qui a provoqué un drapeau rouge.

« Après le drapeau rouge, nous avons éprouvé un problème de communication qui nous a coûté une place en Q3. Nous analyserons la situation ce soir, tirerons des leçons et tournerons la page. Au moins, l’avantage de partir en 13e place, c’est qu’on peut choisir les pneus que nous voulons pour le départ », a élaboré Stroll.

Ferrari a de nouveau connu des ennuis. Le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, n’a pu faire mieux que le 11e temps, tandis que son coéquipier Charles Leclerc a enregistré le 12e chrono. Leclerc s’était adjugé la position de tête l’an dernier au Grand Prix de Bahreïn.

Pour sa part, le Torontois Nicholas Latifi s’élancera de la 20e et dernière place sur la grille dimanche, au volant de sa Williams. Latifi tente toujours d’obtenir un premier point de classement en carrière en F1.

Le Grand Prix de Bahreïn est la 15e étape du calendrier remodelé de la F1 qui en compte 17 au total en raison de la pandémie de coronavirus.

C’est aussi la première course d’un programme double qui aura lieu sur le circuit international de Sakhir. Le Grand Prix de Sakhir aura lieu la semaine prochaine sur le même circuit, qui présentera toutefois une configuration différente.