(Spielberg) Le Néerlandais Max Verstappen s’est montré le plus rapide de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Styrie de Formule 1 pendant que le champion en titre Lewis Hamilton manquait de rythme.

Jerome Pugmire
Associated Press

Verstappen a signé un chrono de 1:03,660 secondes au volant de sa Red Bull. Il a devancé de seulement quatre centièmes la Mercedes de Valtteri Bottas, vainqueur de la première course de la saison dimanche dernier.

« La voiture se comporte déjà mieux que la semaine dernière, les sensations au volant sont meilleures et nous avons fait un bon pas en avant », a confié Verstappen, qui n’a pas complété la course dimanche dernier après avoir pris le départ de la deuxième place sur la grille.

« Il est bien sûr trop tôt pour dire où nous en sommes par rapport à Mercedes, mais nous sommes assez satisfaits. Nous avons essayé plusieurs choses pour comprendre la voiture davantage et nous allons dans la bonne direction. »

Les Racing Point ont confirmé leurs bonnes performances de la première séance avec le troisième chrono du Mexicain Sergio Perez (à 21 centièmes) et le quatrième du Québécois Lance Stroll (à 58 centièmes).

« Je suis satisfait de la voiture : les signes sont que nous avons l’air assez compétitifs, a commenté Stroll. Il est encore tôt dans la saison, nous avons donc utilisé la journée d’aujourd’hui pour trouver des moyens d’améliorer la voiture et essayer de nouvelles idées de configuration pour progresser par rapport au week-end dernier.

PHOTO JOE KLAMAR, ASSOCIATED PRESS

Lance Stroll a inscrit le quatrième meilleur chrono.

«Nous devons maintenant attendre et voir ce qui se passe avec la météo et les qualifications, mais nous sommes en bonne position. »

Carlos Sainz (McLaren) a poursuivi son bon travail avec la 5e position, devant le champion du monde en titre Lewis Hamilton (Mercedes), Alexander Albon (Red Bull), Lando Norris (McLaren), Charles Leclerc (Ferrari) et Esteban Ocon (Renault), les dix premiers se tenant en à peine plus d’une seconde.

Hamilton a concédé sept dixièmes de seconde à Verstappen et il a passé beaucoup de temps dans le garage alors que son équipe travaillait sur sa voiture.

« La sensation était relativement normale, mais nous étions assez loin, a-t-il analysé. Nous avons donc du pain sur la planche pour essayer de comprendre pourquoi. Les autres sont rapides, et Valtteri a clairement un bon rythme. Espérons que ce sera un peu mieux demain. »

L’Allemand Sebastian Vettel, sur l’autre Ferrari, n’a pu faire mieux que le 16e chrono à près de deux secondes du temps de référence.

Cette deuxième séance pourrait être déterminante pour la suite du week-end de course. Les fortes pluies attendues au Red Bull Ring dès samedi matin pourraient effectivement chambouler le programme. Si la météo entraîne l’annulation du programme samedi, les qualifications pourraient être reportées au dimanche matin.

Et si la situation ne s’améliore pas avant dimanche après-midi comme on le prévoit, le scénario envisagé est que la deuxième séance d’essais libres détermine l’ordre de départ de la course.

Ricciardo dans le décor

L’Australien Daniel Ricciardo a perdu le contrôle de sa Renault à très haute vitesse au début de la deuxième séance avant d’être stoppé par le mur de pneus. Il est sorti de sa monoplace sans aide mais en boitillant.

« C’était une erreur, tout est arrivé si vite que je ne suis pas sûr de savoir ce qui s’est passé, a avoué Ricciardo. J’ai tourné et j’ai immédiatement perdu le contrôle. Je sais que cela peut arriver avec des monoplaces, donc il n’y a rien de vraiment extraordinaire. Je vais bien même si j’ai mal pour l’équipe. »

PHOTO LEONHARD FOEGER, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le tour de piste de Daniel Ricciardo s'est terminé dans le mur de pneus.

Pour sa part, Albon a été victime d’un tête-à-queue et, à la deuxième occasion, il s’est retrouvé hors piste dans le bac à graviers.

Plus tôt, Perez a dominé la première séance devant Verstappen et Bottas.

La séance a été brièvement interrompue lorsque Nicholas Latifi de Williams s’est rangé sur le bord de piste en raison d’un problème de boîte de vitesses. Le Torontois s’est classé 17e en après-midi.

L’incident a entraîné un drapeau jaune localisé, obligeant les pilotes à ralentir. Mais Lando Norris a doublé Pierre Gasly (Alpha Tauri) et il a écopé d’une pénalité de trois places sur la grille départ, dimanche.

Ce Grand Prix ne porte pas le même nom que la semaine dernière même s’il se déroule sur le même circuit. Le site est entouré des montagnes de Styrie.