(Montréal) Le coéquipier du Québécois Lance Stroll chez Racing Point croit qu’il pilotera la meilleure voiture de sa carrière lorsque le calendrier de la Formule 1 se mettra finalement en branle... si ça arrive.

La Presse canadienne

Le Mexicain Sergio Perez, qui est présentement en confinement chez lui à Punta Mita à cause de la pandémie de COVID-19, a déclaré qu’il a hâte de se retrouver au volant de la nouvelle RP20 : c'est une des voitures de F1 les plus rapides de l’histoire, selon lui.

C’est très différent des saisons précédentes. Les temps en qualifications seront spectaculaires. Nous fracasserons tous les records de piste cette saison avec elle ; c’est carrément la meilleure voiture.

Le pilote Racing Point au sujet de la RP20, sur son compte Instagram

Perez avait déjà donné le ton pendant les essais hivernaux à Barcelone, se retrouvant régulièrement parmi les meneurs au chapitre des chronos. Et la pause provoquée par le nouveau coronavirus n’a fait qu’augmenter son envie de se retrouver de nouveau derrière le volant du bolide rose.

PHOTO TRACEY NEARMY, REUTERS

Sergio Perez, de l'écurie Racing Point, posant le 12 mars 2020, peu avant la date prévue du Grand Prix d'Australie, qui a été annulé.

Surtout en raison des circonstances qui ont entraîné l’annulation du Grand Prix d’Australie, le premier du calendrier 2020 à subir le couperet.

« Ç’a fait très, très mal de quitter Melbourne comme ça… sachant la qualité de la voiture que nous avions entre les mains, a-t-il commenté au site internet f1.com. En fait, ç’a été très douloureux pour tout le monde, mais il faut demeurer unis face à la situation. »

Perez a d’ailleurs exprimé son optimisme lors d’un récent entretien téléphonique avec les patrons de Racing Point.

« L’autre jour, j’ai parlé à Otmar (Szafnauer, le directeur de l’écurie) et Tom (McCullough, l’ingénieur en chef) pour leur dire :’vous savez, pour la première fois de notre carrière, nous disposons d’une voiture compétitive’. »

Ces déclarations peuvent paraître étonnante, venant d’un pilote qui a signé cinq podiums en carrière avec la défunte Force India et qui a terminé dans le top-10 au championnat des pilotes à chaque saison depuis 2014. Mais Perez a rapidement nuancé ses propos, pour s’assurer de ne pas décevoir les attentes une fois la saison lancée.

« Évidemment, nous ignorons jusqu’à quel point elle (la RP20) sera compétitive, mais nous sommes très optimistes », a-t-il conclu.

Les dirigeants de la F1 tentent présentement de remodeler le calendrier 2020. Pour l’instant, la saison doit commencer au Grand Prix de France, le 28 juin.