(Mexico) Le Canadien Nicholas Latifi a de bonnes chances de remplacer le Polonais Robert Kubica chez Williams en 2020. Il aura une occasion de se faire valoir avant le GP du Mexique, lors de la première séance d’essais libres vendredi.

LA PRESSE

«Je suis vraiment excité de remonter à bord de la voiture au Mexique. C'est vraiment un circuit unique», a indiqué Latifi, qui conduira la voiture de Kubica. «J'ai eu la chance de conduire ici l'année dernière, alors je sais à quoi m'attendre. C'est un circuit assez singulier en raison de l'élévation : l'adhérence est faible, c'est un défi.» L'Autodrome des Frères Rodriguez de Mexico a une élévation moyenne d'environ 2228 m au-dessus du niveau de la mer, la plus élevée de tous les circuits de F1. Par comparaison, le Circuit Gilles-Villeneuve a une élévation moyenne d'environ 15 m au-dessus du niveau de la mer.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Nicholas Latifi lors des essais libres du GP du Canada à Montréal le 7 juin dernier.

En altitude, la densité de l'air est plus faible, ce qui a des effets sur l'aérodynamisme des voitures, et particulièrement sur l'adhérence. « De nombreux aspects de la voiture sont touchés en altitude», expliquait l'an dernier avant la course Nick Chester, directeur technique de Renault, responsable du châssis. «L'air est moins dense, donc l'appui et la traînée sont moindres pour un réglage d'aileron donné. »

Latifi aura deux autres essais, l'un avant le GP des États-Unis dans la monoplace du Britannique George Russell, puis à nouveau avant le GP du Brésil, probablement dans la voiture de Kubica.

Cette saison, Latifi court en Formule 2 (l'antichambre de la F1) et est actuellement 2e du Championnat avec quatre victoires.

PHOTO FIA

Nicholas Latifi, de écurie DAMS, lors de sa victoire à Barcelone, en série F2 le 11 mai dernier.