L'avance de Nico Rosberg devant son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton a fondu à un seul petit point à mi-chemin de la saison de Formule 1, mais ça n'a pas empêché le pilote allemand de paraître très détendu jeudi.

Publié le 22 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Rosberg, qui a savouré cinq victoires et récolté 168 points de classement jusqu'ici, a déclaré que le Grand Prix de Hongrie, qui a été remporté à quatre reprises par Hamilton, n'est pas différent d'une autre course du calendrier. Rosberg aurait pourtant plusieurs raisons de considérer le GP de Hongrie avec défiance : Hamilton l'a remporté quatre fois et son coéquipier l'a peut-être privé d'une victoire en 2014 en ignorant la directive d'équipe de laisser Rosberg le dépasser (c'est Daniel Ricciardo, de Red Bull, qui avait gagné).

Rosberg ne contrôle pas entièrement sa destinée, mais il contrôle le ballon. Photo: Agence MTI, via AP

«Je connais la meilleure saison parmi tous les pilotes»

«Jusqu'ici, je connais la meilleure saison parmi tous les pilotes. Je ne regarde pas le portrait d'ensemble, a dit Rosberg. La meilleure chose que je puisse faire, c'est de me concentrer sur le week-end qui s'en vient.»

Rosberg, qui avait terminé deuxième au classement derrière Hamilton en 2014 et 2015, a mentionné que l'habituelle analyse d'équipe effectuée après la course de l'an dernier sur le Hungaroring ne serait d'aucune utilité.

«Le bitume est neuf et ça rendra les conditions de piste très différentes, a convenu Rosberg. Nous devons quasiment partir de zéro. Les vibreurs sont neufs, donc ça changera beaucoup de choses.»

(Les vibreurs sont les dalles rouge et blanc qui bordent les virages --nombreux au circuit Hungaroring. Les vibreurs peuvent être très piégeux en cas de pluie où ils deviennent glissants.)

Mercedes a gagné neuf des 10 courses cette saison, et 41 des 48 dernières, mais l'équipe allemande a connu son lot d'ennuis en Hongrie ces dernières années. Daniel Ricciardo a triomphé en 2014 et Sebastian Vettel, chez Ferrari, fut le premier à croiser le fil d'arrivée l'an dernier.

Rosberg paraît très calme, même si ce gars-là le regarde comme s'il était son lunch. Lewis Hamilton a réduit l'avance de Rosberg a un seul point. Photo: AP

Tracé lent et sinueux

Le pilote Red Bull Max Verstappen avait pris le quatrième rang en 2015. Il est le seul pilote, outre ceux de Mercedes, à avoir savouré une victoire cette année.

«Ce fut un beau week-end, j'ai eu beaucoup de plaisir, a reconnu Verstappen, le plus jeune vainqueur d'une épreuve de F1 de l'histoire, à propos de son dernier passage au Hungaroring. J'espère que cette année nous ferons mieux qu'une quatrième position. Nous pouvons grimper sur le podium.»

Le tracé lent et sinueux du Hungaroring est parfois comparé à celui de Monaco, et les chances que Red Bull fasse bien ce week-end sont plutôt bonnes, selon le directeur de Mercedes, Toto Wolff. Ce dernier a confié que la formation autrichienne représente «une sérieuse menace», particulièrement s'il pleut dimanche.

Jusqu'ici, les prévisions météorologiques indiquent qu'il y aura de faibles probabilités de précipitations le jour de la course.

Un autre pilote aux aguets. Rosberg devra aussi se méfier de Max Verstappen, le seul pilote d'une écurie autre que Mercedes qui ait gagné une course durant cette saison autrement dominée par Mercedes-AMG. Photo: AP