(Indianapolis) Kyrie Irving a inscrit 22 points à son premier match cette saison, aidant les Nets de Brooklyn à gagner 129-121 contre les Pacers, en Indiana.

Publié le 5 janvier
Associated Press

Kevin Durant a mené Brooklyn avec 39 points.

Irving a joué durant 32 minutes, aidant les Nets à stopper une série de trois défaites.

Domantas Sabonis a amassé 32 points, 12 rebonds et 10 passes pour les Pacers, qui ont perdu six matchs consécutifs.

Avec 7 : 23 à disputer, Patty Mills a réussi un tir de trois points donnant les devants 107-106 aux Nets. Irving a réussi les deux paniers suivants et les visiteurs sont restés en contrôle.

Exclu des 35 premiers matchs de l’équipe, car non-vacciné contre la COVID-19, Irving était parmi les joueurs partants.

« Il pourrait jouer plusieurs, plusieurs minutes, a dit l’entraîneur Steve Nash, avant le match. Il a eu trois ou quatre jours à s’entraîner sur un terrain. »

Les exigences vaccinales à New York ont gardé Irving à l’écart du Barclays Center et du Madison Square Garden.

Irving a dit que refuser le vaccin était ce qui était le mieux pour lui, et qu’il était conscient des conséquences.

Il peut jouer dans les villes où il n’y a pas d’exigence vaccinale pour les sites sportifs, par contre.

Jusqu’à récemment, les Nets ne voulaient pas d’un joueur à temps partiel, sur qui ils ne pourraient compter qu’à l’étranger.

Les choses ont changé. En contexte de pandémie et des absences y étant reliées, avoir une vedette à temps partiel était une meilleure option que d’engager d’autres joueurs via des contrats de 10 jours.

« Alors pourquoi ne pas le ramener ? », a résumé Nash.

La NBA a déclaré que 97 % de ses joueurs sont entièrement vaccinés – ce qui laisse croire que pas plus de 15 joueurs ne sont pas vaccinés.

La NFL a dit qu’environ 95 % de ses joueurs sont vaccinés et la LNH parle d’un taux de 99 %, avec pas plus de quatre joueurs non vaccinés.

Le mois dernier, la NBA a déclaré que les deux tiers des joueurs avaient eu une dose de rappel ; ces dernières semaines, il y a eu des pressions à cet effet de la ligue et de la NBPA.

On a souligné la récente augmentation des problèmes liés aux virus comme preuve que les doses additionnelles du vaccin sont essentielles au maintien des activités de la ligue.

« Les doses supplémentaires sont très efficaces », a dit le commissaire de la NBA Adam Silver, le mois dernier.

Les joueurs non vaccinés de la NBA sont soumis à des tests quasi quotidiens (sauf les jours de congé sans match, entraînement ou voyage) et à des exigences plus strictes, comme ne pas pouvoir manger avec leurs coéquipiers.

Irving a une moyenne de 27 points par match au fil des deux dernières saisons.

En 2020-21, il est devenu le neuvième joueur de l’histoire avec un taux de réussite de 50 % en jeu continu, de 40 % pour les tirs de trois points et de 90 % pour les lancers francs.

Les Nets essaieront d’établir de la continuité avec deux équipes : une à l’étranger avec Irving et une à domicile, sans lui.

Les Nets misent sur la relation étroite d’Irving avec Kevin Durant, ainsi que l’apport de vétérans tels James Harden, LaMarcus Aldridge et Blake Griffin.

« Ils ont un groupe assez mature et expérimenté pour comprendre la dynamique des règles en place et du côté affaires du basket a dit Brian Shaw, entraîneur adjoint avec les Clippers. Ils vont tirer le maximum de la situation. »