(New York) Les Nets de Brooklyn ont finalement décider que Kyrie Irving ne jouera pas tant qu’il ne pourra pas participer à toutes leurs rencontres, refusant ainsi de laisser son statut vaccinal être une distraction une fois la saison commencée.

Brian Mahoney Associated Press

L’équipe a annoncé mardi qu’Irving ne pourrait pas s’entraîner ou jouer tant qu’il ne pourra pas participer complètement aux activités des Nets, coupant court au scénario dans lequel il ne participerait qu’aux matchs à l’étranger.

Selon une règle de la ville de New York, les athlètes professionnels évoluant pour un club local doivent être vaccinés contre la COVID-19 pour jouer ou s’entraîner dans un lieu public.

Sans mentionner son statut vaccinal, le directeur général Sean Marks a dit qu’Irving avait pris une décision l’empêchant de s’aligner avec le club.

Par communiqué, Marks a indiqué que le choix d’Irving « l’empêche d’être membre à temps plein de notre équipe » et que l’organisation ne permettrait pas « d’être disponible qu’à temps partiel ».

Irving ne pouvait même pas s’entraîner avec ses coéquipiers à New York avant vendredi, jusqu’à ce que la ville informe les Nets que son complexe d’entraînement était considéré comme un site privé.

L’entraîneur-chef, Steve Nash, a déclaré qu’il savait qu’il devrait se passer d’Irving pour quelques rencontres. Il appert maintenant que ce sera l’entièreté de celles-ci.

Les joueurs de la NBA ne sont pas obligés d’être vaccinés, mais ils risquent alors d’être soumis à plus de tests et d’être limités dans leurs activités avec leurs coéquipiers. La ligue a affirmé que les joueurs ne seraient pas payés pour les rencontres qu’ils rateront parce qu’ils ne sont pas admissibles à jouer.

Irving n’a pas dit qu’il n’était pas vacciné lorsque questionné à ce sujet le 27 septembre dernier, demandant de respecter sa vie privée. Ses coéquipiers ont déclaré qu’ils respectaient son choix.