(New York) Kyrie Irving a vul’ interdiction de s’entraîner dans les installations des Nets de Brooklynlevée vendredi par la mairie de New York, qui lui refuse néanmoins toujours le droit de jouer à domicile, en raison de son statut de non-vacciné, rapporte vendredi The Athletic.

Agence France-Presse

La raison pour laquelle la vedette peut à nouveau prendre part à des séances avec ses coéquipiers tient au fait que la municipalité a reconnu que le HSS Training Center était un bâtiment privé, et qu’à ce titre il pouvait y avoir accès.

Ce qui n’est pas le cas du Barclays Center, la salle où évoluent les Nets. Et tant que le joueur ne présentera pas la preuve d’au moins une dose de vaccin reçue, selon le décret émis par la ville fin août, il ne pourra pas y défendre les couleurs de son équipe.

Interrogé en conférence de presse, son entraîneur Steve Nash a dit qu’il espérait qu’Irving rejoigne l’équipe pour l’entraînement de samedi, mais n’en était pas encore certain. « C’est positif de pouvoir l’accueillir à nouveau dans nos locaux et de voir enfin faire à nouveau partie de l’équipe… On dirait que ce sont des nouvelles positives », a-t-il déclaré.

S’il refuse de se prononcer sur la question, le refus de Irving de se faire vacciner est la seule explication de sa situation actuelle au regard des autorités locales. Une situation qui pourrait s’avérer préjudiciable pour son équipe qui pourrait si les choses en restent ainsi, devoir se passer de lui pour la moitié des matchs de la saison régulière, soit 41, sans compter d’éventuelles rencontres à domicile en séries éliminatoires.

La NBA, n’obligeant pas ses joueurs à se faire vacciner, a instauré un protocole sanitaire très restrictif pour les non-vaccinés et décidé que ceux qui manqueraient des matchs pour cette raison verraient leur salaire réduit.  

Pour Irving, cette perte s’élèverait à 381 000 dollars par rencontre non jouée.