(Brooklyn) La vedette des Nets de Brooklyn Kyrie Irving n’a pas participé physiquement à la journée des médias d’avant-saison lundi dans les installations de l'équipe, en raison de la réglementation de la Ville de New York exigeant de fournir une preuve de vaccination contre la COVID-19.

Agence France-Presse

Irving a néanmoins répondu à des questions des journalistes par le biais d’une visioconférence, au cours de laquelle il a refusé de dire s’il était vacciné ou non.

« Honnêtement, j’aimerais que ces choses restent dans la sphère privée. Je suis avant tout un être humain. J’aimerais gérer ça de la bonne façon avec mon équipe pour aller de l’avant ensemble. Je ne suis pas présent aujourd’hui, mais cela ne veut pas dire que je me fixe des limites à l’avenir pour rejoindre l’équipe », a-t-il déclaré.

« La dernière chose que je voulais c’était de créer encore plus de distractions », a ajouté Irving, refusant de dire s’il sera présent pour le premier match à domicile de la saison régulière, le 24 octobre contre les Hornets de Charlotte.

Le mois dernier, le maire de New York, Bill de Blasio, a émis un décret imposant aux sportifs professionnels de prouver qu’ils ont reçu au moins une dose du vaccin pour pouvoir s’entraîner ou jouer dans les enceintes de leur club.

Âgé de 29 ans, Irving qui tournait la saison passée à 26,9 points, 6 passes et 4,8 rebonds de moyenne, devra fournir une preuve de vaccination ou attendre que le règlement de la Ville change pour jouer devant les fans des Nets.

Le week-end passé, une enquête du magazine Rolling Stone a établi, en citant des sources anonymes au sein de la NBA et du syndicat des joueurs (NBPA) dont Irving est un des vice-présidents, que 50 à 60 basketteurs refusent de se faire vacciner. La NBA a affirmé que 90 % des joueurs l’étaient.

Dans cet article, il est mentionné que la vedette des Nets a partagé les publications d’un théoricien du complot américain, affirmant que « des sociétés secrètes implantent le vaccin pour connecter les Noirs à un grand ordinateur dans le cadre d’un plan de Satan ».

Outre la municipalité de New York, celle de San Francisco exige également que les sportifs professionnels présentent une preuve de vaccination pour participer aux rencontres à domicile.

Le Canadien Andrew Wiggins, qui évolue avec les Warriors de Golden State et refuse de se faire vacciner, a demandé une exemption pour motif religieux, refusée par la NBA.