Les deux joueurs de la NBA Chris Boucher et Luguentz Dort ont reçu vendredi leurs médailles de l’Assemblée nationale sous les applaudissements et les cris de jeunes sportifs de Montréal-Nord. Un moment « historique », selon plusieurs personnes présentes.

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

Pour recevoir cette distinction de l’Assemblée nationale, Chris Boucher, des Raptors de Toronto, et Luguentz Dort, du Thunder d’Oklahoma City, sont retournés dans leur ancien quartier de Montréal-Nord. En plus des élèves de l’école secondaire Calixa-Lavallée où se déroulait l’évènement, des joueurs de basketball de l’école Henri-Bourassa étaient présents pour applaudir les athlètes et prendre des photos avec eux.

Chris Boucher a souligné qu’il était possible pour les sportifs originaires de Montréal-Nord de percer au niveau professionnel. « Si je l’ai fait et si Luguentz l’a fait, c’est possible », a lancé le numéro 25 des Raptors à la foule.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Chris Boucher

La députée libérale de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, a remis les médailles aux deux étoiles de la NBA. « C’est historique, lance cette dernière avec émotion à La Presse. Avec l’impact que ces athlètes ont sur nos jeunes, c’est très symbolique de les avoir avec nous ici. »

L’élue se dit très touchée que les joueurs aient pris le temps de venir à l’évènement, malgré leur horaire chargé. Leur présence est « une façon pour eux de redonner à la communauté », souligne Paule Robitaille. Selon elle, la réussite des deux athlètes permet de montrer un autre visage du quartier. « Il y a de belles histoires aussi à Montréal-Nord », fait valoir cette dernière.

Tyson Honoré, un ancien joueur de l’équipe de basketball de Calixa-Lavallée, tenait à venir rencontrer les deux joueurs qu’il admire. « Ils m’inspirent beaucoup, parce qu’ils montrent que c’est possible de se rendre jusqu’à la NBA », dit le jeune homme de 18 ans, assis au premier rang.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Sharlyn Vixamar et Tyson Honoré

Ce dernier a été désigné pour remettre un chandail de son équipe aux joueurs, en compagnie de Sharlyn Vixamar, joueuse de basketball de l’école secondaire Henri-Bourassa.

La jeune athlète de 16 ans raconte s’inspirer des performances de Chris Boucher et Luguentz Dort pour se dépasser sur le terrain. « Tu le vois quand ils jouent qu’ils sont déterminés à gagner, dit-elle, le regard brillant. Comme spectateur, ça te motive. »

Sommets en carrière

Au mois d’avril, Chris Boucher a établi un sommet personnel en marquant 38 points lors d’une partie contre les Bulls de Chicago.

Luguentz Dort a lui aussi atteint un sommet en carrière le printemps dernier avec 42 points marqués lors d’un match. « C’est vrai que c’est gros, lance-t-il en riant. Ça m’a encouragé à aller encore plus loin. »

L’athlète de 22 ans admet que la saison dernière a été difficile, en raison des nombreuses défaites subies par son équipe. « Mais on est en train de se rebâtir », assure celui qui porte le numéro 5 chez le Thunder.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Luguentz Dort (à gauche)

De Montréal-Nord aux États-Unis

Malgré sa carrière qui se déroule loin de Montréal-Nord, Luguentz Dort dit être très attaché au quartier où il a eu la piqûre pour le basketball. « Je représente [le quartier] au complet, souligne-t-il. Souvent, on entend du mal de Montréal-Nord, mais il y a beaucoup de talent. » Avec un grand sourire, il ajoute que rien ne lui fait plus plaisir que de voir de jeunes sportifs des environs se développer.

Plus jeune, le sport a été sa motivation principale pour améliorer ses résultats scolaires. « Au début, j’étais vraiment dans les classes les plus faibles », se rappelle-t-il. Avec son parcours, Luguentz Dort peine à croire qu’il est rendu à ce niveau aujourd’hui.

De son côté, Paule Robitaille aimerait que les jeunes sportifs puissent se développer davantage au sein du quartier. « Ces deux gars-là ont été obligés de sortir de Montréal-Nord pour arriver où ils sont arrivés », souligne-t-elle au sujet de Chris Boucher et Luguentz Dort.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

La députée Paule Robitaille (au centre) entourée des étoiles de la NBA Luguentz Dort (à gauche) et Chris Boucher (à droite) et des élèves des écoles secondaires Calixa-Lavallée et Henri-Bourassa

L’élue plaide pour la création d’une académie de basketball et la construction d’un complexe sportif dans le voisinage. Si elle reconnaît que sur le plan du sport et de la culture, les organismes communautaires « en font beaucoup avec peu », elle dénonce le fait qu’ils soient « mal financés ». Les investissements à Montréal-Nord doivent se faire à long terme et s’attaquer à la pauvreté, soutient Paule Robitaille.