(Milwaukee) Cet été, Giannis Antetokounmpo aurait pu choisir la voie de l’autonomie, peut-être pour se rallier à une autre superstar, ailleurs qu’à Milwaukee.

Steve Megargee Associated Press

Il va plutôt passer les prochains mois à célébrer un titre acquis avec les Bucks, l’équipe qui l’a repêché.

Le Grec a accepté en décembre une prolongation maximale de contrat.

Lors des séries qui viennent de se terminer, Antetokounmpo a fourni 35,2 points et 13,2 rebonds par match, en moyenne.

En finale, lui et les Bucks ont battu les Suns de Phoenix en six matchs.

« J’aurais pu me joindre à une super-équipe, simplement faire ma part et gagner un championnat de cette façon-là, a dit Antetokounmpo, avec à ses côtés les trophées Larry O’Brien et Bill Russell.

« Mais comme nous on l’a fait, à la dure, voilà comment ça se réussit. »

L’athlète de 26 ans est resté avec l’organisation qui s’est tournée vers lui en 2013, au 15e rang au total.

La loyauté compte pour Antetokounmpo, qui a grandi en milieu modeste en Grèce.

En conférence de presse, après le match de mardi, il a souvent remercié les gens qui l’ont aidé à se rendre jusque là, dans sa famille et chez les Bucks.

Il a parlé des sacrifices faits par ses parents, originaires du Nigeria.

« Je suis parfois têtu, a-t-il concédé. Je peux me déconnecter du monde parce que ce que je vis, je le veux tellement. Je voulais tellement gagner ce championnat, et j’ai réussi à l’obtenir.

« C’est pourquoi j’étais en larmes. Mais je ne l’ai pas accompli seul. Des gens m’ont aidé dans ce but-là, à tous les jours. »

À sa première saison, Antetokounmpo a récolté en moyenne 6,8 points par match, pour des Bucks qui ont montré une fiche de 15-67.

En 2019 et 2020, il était nommé le joueur le plus utile dans la NBA, alors que les Bucks devenaient des prétendants annuels au championnat.

L’an dernier, Milwaukee a été écarté au deuxième tour par Miami, et le joueur vedette aurait pu vouloir poursuivre sa carrière ailleurs. Il a pris le pari de rester en place.

« Milwaukee est ma ville, a dit Antetokounmpo. Les gens ici ont confiance en moi. Ils ont confiance en l’équipe. »

Depuis 2013, les Bucks ont aussi fait place à de nouveaux propriétaires, lancé un nouveau logo et inauguré un nouvel aréna.

Après avoir eu la meilleure fiche de la ligue durant deux saisons de suite, le club a entamé les séries de 2021 en étant classé troisième dans l’Est.

Cela a sans doute contribué à rendre l’équipe plus aguerrie. Les Bucks ont notamment effacé des retards de 2-0 contre Brooklyn et Phoenix.

Le « Greek Freak » a surmonté une hyperextension du genou gauche, et les Bucks ont conclu les séries avec un dossier de 10-1 à la maison.

« Nous savions que ça n’allait pas toujours être élégant, a dit un autre élément clé du triomphe, Khris Middleton. Il faudrait gagner des matchs de façons diversifiées, mais c’est une bonne chose : trouver telle ou telle combinaison ou jumelage qui fonctionne. C’est crucial à ce niveau-ci. »

Le défilé des champions aura lieu jeudi.

Il débutera à midi heure de l’Est en vue d’une célébration plus ou moins une heure et demie plus tard, dans le Deer District.