(Milwaukee) Giannis Antetokounmpo et les Bucks se sont assurés que le retour de la finale de la NBA à Milwaukee soit un immense succès.

Brian Mahoney La Presse Canadienne

Et de la façon dont joue celui que plusieurs surnomment le « Greek Freak », la fête ne fait peut-être que commencer.

Antetokounmpo a amassé 41 points, 13 rebonds et six assistances, guidant les Bucks vers une victoire facile de 120-100 aux dépens des Suns de Phoenix, dimanche soir.

La finale de la NBA revenait à Milwaukee pour une première fois depuis 1974 et l’équipe locale a été sans pitié pour ses adversaires. Antetokounmpo et les Bucks ont d’ailleurs dominé les Suns 20-2 au chapitre des points en deuxième chance.

« Nous savions quel genre de match ce serait, a affirmé Antetokounmpo. Nous savions que nous devions arriver ici, jouer du bon basketball et être aussi compétitifs que possible. »

Les Bucks ont réduit l’avance des Suns à 2-1 et le quatrième affrontement aura lieu mercredi soir. On sait maintenant que la finale retournera à Phoenix pour au moins un autre match.

« Je l’ai dit au dernier match, cette équipe ne nous laissera pas gagner, a insisté le joueur vedette des Suns Devin Booker. Nous devons offrir le même effort que lors des deux premières parties et je crois que nous serons en bonne position. »

Antetokounmpo, qui a raté les deux dernières parties de la finale de l’Association Est en raison d’une hyperextension du genou gauche, a suivi sa performance de 42 points et 12 rebonds lors du deuxième duel avec un autre grand cru. Cette fois, il a même réussi la majorité de ses lancers francs.

Devant ses partisans, et sans les moqueries de ceux à l’étranger qui comptaient jusqu’à 10 ou même plus, Antetokounmpo a réussi 12 de ses 17 lancers francs.

Chris Paul a récolté 19 points et neuf aides, mais les Suns n’ont pratiquement rien eu de la part de son coéquipier étoile à l’arrière. Booker n’a réussi que trois de ses 14 tentatives du terrain et il n’a marqué que 10 points.

Jrue Holiday s’est ressaisi après deux mauvais matchs à Phoenix. Il a réussi cinq paniers de trois points et un total de 21 points pour les Bucks. Khris Middleton a ajouté 18 points.

Les partisans ont laissé entendre des « Bucks en 6 ! Bucks en 6 ! » pendant que leurs favoris se distançaient des Suns en première demie. Ces chants sont revenus dans les dernières minutes de la rencontre.

« Nous savions ce que nous avions à faire, a dit Holiday. Nous avons déjà été dans cette position. Nous savions ce que ce match représentait pour nous et pour la ville. »

Les Bucks cherchent à obtenir le deuxième titre de la NBA de leur histoire et ils n’avaient pas joué en finale en 47 ans. Ils ont pris le contrôle de la partie en dominant les Suns 30-9 au chapitre des points lors des neuf dernières minutes du deuxième quart.

Les Suns ont connu un bon début d’affrontement et ils ont vu Deandre Ayton inscrire 12 points au premier quart.

Antetokounmpo a marqué sept points de suite pour compléter une séquence de 9-0 des Bucks au deuxième quart. Après une courte réplique des Suns, la troupe de Milwaukee a connu une séquence de 16-3.

Bobby Portis a réussi les deux derniers paniers de la demie pour donner une avance de 60-45 aux Bucks à la pause.

L’avance s’était accentuée à 13 points avec moins de huit minutes à écouler au troisième quart quand le joueur des Suns Cam Johnson a réussi un violent dunk face à P. J. Tucker.

Ce panier a amorcé une séquence de 14-5 des Suns, qui ont réduit l’écart à 74-70 et qui semblaient être de retour dans la rencontre. Les choses se sont toutefois envenimées.

Holiday a réussi deux tirs de trois points dès la minute suivante et l’équipe du Wisconsin a porté son avance à 98-76 à la fin du troisième quart.