Le traçage de contact impliquant les Suns de Phoenix et les Wizards de Washington a forcé la NBA à reporter trois matchs de plus, mercredi.

Tim Reynolds
Associated Press

Depuis le début de la semaine, la ligue a repoussé un total de huit rencontres.

La NBA a aussi dévoilé qu’entre le 6 et le 12 janvier, il y a eu un test positif à la COVID-19 chez 16 joueurs-de loin un sommet en une semaine, depuis le début des camps.

En fonction de 497 joueurs testés, ça reflète un taux de positivité de 3,2 %.

Les matchs suivants ont été reportés : Atlanta à Phoenix, prévu mercredi, ainsi que Golden State à Phoenix et Washington à Detroit, prévus vendredi.

Dans tous les cas, les Suns ou les Wizards n’auraient pas assez de joueurs disponibles.

Deux matchs prévus mercredi avaient déjà été reportés : Utah à washington et Orlando à Boston.

De plus, en lien aux protocoles concernant la pandémie, Zion Williamson, des Pelicans de La Nouvelle-Orléans, n’est pas disponible pour affronter les Clippers à Los Angeles, mercredi.

Ça ne veut pas dire qu’il a obtenu un résultat positif. Il a peut-être été exposé à quelqu’un ayant eu un test non concluant.

Lors des cinq semaines menant au 6 janvier, 15 joueurs au total ont eu un test positif.

« Il n’y a rien qui me déplaît vraiment dans les procédures. C’est un peu ça qui est ça, à ce point-ci. Nous allons essayer de passer au travers, a dit Fred VanVleet des Raptors de Toronto, mercredi.

« Mais c’est vrai que ça commence à être lourd… comme essayer de colmater un bateau qui coule. »

Depuis le début de la saison, le virus et ce qui l’entoure ont mené au report de neuf matchs.

Les Suns, les Hawks, le Heat, les Wizards et les 76ers sont parmi les clubs dont les formations sont tronquées en raison de tests positifs ou du traçage des contacts (ou des deux).

Le calendrier de la première tranche de la saison ne va pas au-delà du 4 mars. La deuxième portion inclura des matchs reportés dans la mesure du raisonnable, a déjà fait savoir la NBA.

Mardi, la ligue et l’Association des joueurs ont mis à jour des protocoles qui seront en vigueur « au moins pour les deux prochaines semaines ». Les joueurs et le personnel des clubs devront notamment rester à leur résidence lors de séjours à domicile en plus de ne pas pouvoir quitter leur hôtel à l’étranger, à l’exception des entraînements et des matchs.

Les nouvelles mesures limitent également les rencontres d’avant-match dans le vestiaire à 10 minutes, pendant lesquelles le port du masque est obligatoire. La règle sur le port du masque sur le banc pendant les rencontres a aussi été renforcée.