Les dirigeants de la NBA ont reporté deux autres parties, lundi, pour des raisons liées à la COVID-19 et à la recherche de contacts.

Tim Reynolds
Associated Press

Le match prévu lundi à Dallas entre les Mavericks et les Pelicans de La Nouvelle-Orléans a été repoussé, tout comme celui qui devait avoir lieu mardi entre les Celtics de Boston et les Bulls, à Chicago.

Les directeurs généraux de la ligue prenaient part à une rencontre, lundi, pour discuter de la situation actuelle de la ligue par rapport au virus, avec l’implication de l’Association des joueurs de la NBA. Le Bureau des gouverneurs doit discuter du sujet lors d’une réunion, mardi.

Par ailleurs, le Heat de Miami se préparait à l’absence de possiblement huit joueurs — incluant les vedettes Jimmy Butler et Bam Adebayo — pendant quelques jours à cause d’une exposition possible au coronavirus.

Ces développements surviennent une journée après que le match auquel Miami devait participer à Boston a été repoussé à cause de questions liées à la recherche de contacts chez le Heat.

Les Celtics auraient été privés de sept joueurs en vue de ce match pour des raisons liées au virus. Avery Bradley, un joueur du Heat, qui n’a pas participé à la relance de la saison par crainte de s’exposer au virus, avait également été jugé inadmissible pour ce match en vertu des protocoles.

« Nous naviguons dans des eaux qui nous sont inconnues », a résumé l’entraîneur-chef des 76ers de Philadelphie, Doc Rivers.

En plus de Butler et d’Adebayo, les joueurs du Heat ajoutés à liste à la suite de la recherche de contact sont Goran Drajic, Moe Harkless, Udomis Haslem, Kendrick Nunn et KZ Okpala.

Ça ne signifie pas que l’un ou plusieurs de ces joueurs ont obtenu des résultats positifs à des tests de dépistage, mais que la recherche de contacts montre qu’ils ont possiblement été exposés à une personne atteinte du virus. Ils pourraient devoir s’absenter pendant sept jours ou plus.

Trois autres joueurs du Heat se trouvent sur la liste des blessés, semant le doute sur les chances que l’équipe puisse compter sur le minimum de huit joueurs pour amorcer un match.

Le Heat a planifié un vol de Boston à Philadelphie, lundi soir, en prévision du match devant avoir lieu mardi. Par ailleurs, un autre vol est prévu pour permettre aux joueurs devant se placer en isolement de rentrer à la maison, selon une personne au fait de la situation.

Cette personne s’est confiée à l’Associated Press sous le sceau de l’anonymat parce que ces informations n’avaient pas été rendues publiques.

« Il s’agit d’un début d’année unique, il n’y a aucun doute », a déclaré Duncan Robinson, un garde du Heat, lors d’une présence sur Reddit.

« Avec tous les protocoles et les nouvelles normes, les défis sont différents. Le sentiment général, selon moi, c’est que tout le monde veut jouer, mais d’abord et avant tout, tout le monde veut être en sécurité. »

La recherche de contacts au sein de la NBA est devenue beaucoup plus poussée, notamment au plan technologique.

Une nouvelle directive exige que toutes les personnes qui voyagent au sein d’une équipe doivent porter un dispositif électronique qui permet de situer la proximité entre deux personnes. Les données provenant de ce dispositif aident à déterminer si un joueur doit se placer en isolement à cause d’une potentielle exposition au virus.

« La ligue fait un excellent travail pour essayer de s’ajuster à la situation », estime Isaiah Joe, un garde des 76ers de Philadelphie.

« Du moment que les dirigeants essaient, je pense que c’est ce qu’il y a de mieux pour les joueurs. Et après un certain temps, nous allons prendre le contrôle de cette situation et nous recommencerons à fonctionner de façon normale. »

Jusqu’à maintenant, un seul autre match a été reporté depuis le début de la saison de la NBA, soit celui du 23 décembre entre Oklahoma City et Houston.

Les dirigeants de la NBA ont affirmé, dimanche, qu’ils avaient anticipé des situations du genre et que pour l’instant, ils n’ont aucunement l’intention de mettre la saison en pause à cause des problèmes que vivent certaines équipes à l’heure actuelle.