(Lake Buena Vista) Il y a un an jour pour jour, dimanche, Jimmy Butler entrait dans le gymnase d’entraînement du Heat de Miami avec la ferme intention de prendre part à la prochaine conquête de l’équipe.

Tim Reynolds
Associated Press

L’occasion se présente déjà.

Bam Adebayo a récolté 32 points et 14 rebonds, Jimmy Butler a ajouté 22 points et le Heat a remporté la finale de l’Association de l’Est pour une sixième fois grâce à une victoire de 125-113, dimanche, contre les Celtics de Boston.

PHOTO MARK J. TERRILL, AP

Bam Adebayo (au sol)

Le Heat a gagné la série 4-2 et il croisera le fer avec LeBron James et les Lakers de Los Angeles en grande finale. Le premier match de cette série sera présenté mercredi.

« Ce groupe aime simplement compétitionner plus que tout au monde », a mentionné l’entraîneur-chef du Heat, Erik Spoelstra.

Tyler Herro a inscrit 19 points, Duncan Robinson et Andre Iguodala, 15 chacun, et Goran Dragic, 13, pour le Heat.

« Nous méritons d’être où nous sommes », a insisté Dragic.

Du côté des Celtics, qui ont été éliminés en finale de l’Est pour une troisième fois en quatre saisons, Jaylen Brown a fourni 26 points, Jayson Tatum, 24 points et 11 aides, et Marcus Smart et Kemba Walker, 20 points chacun.

« Nous devons donner beaucoup de crédit au Heat, a affirmé l’entraîneur-chef des Celtics, Brad Stevens. Ils jouent de façon physique et ils sont robustes. Je crois que c’est la meilleure équipe dans l’Est et elle mérite de représenter cette association. »

Le Heat accusait un retard de six points tôt au quatrième quart, mais il a renversé la vapeur. Une séquence de six points de suite en 31 secondes, dont cinq de la part de Herro, lui a permis de créer l’égalité 96-96. Les Celtics ont repris les devants en deux autres occasions, mais Adebayo a répliqué chaque fois, d’abord avec un dunk, puis avec un panier de trois points avec 6 : 16 à faire.

Le Heat n’a jamais tiré de l’arrière par la suite.

L’équipe de Miami est la seule de la NBA à avoir participé six fois à la finale lors des 15 dernières années. Elle tentera de remporter un quatrième titre.

« C’était une très bonne série, tellement compétitive, a ajouté Spoelstra. Les deux équipes ont été bien dirigées et bien bâties. Nous sommes honorés d’avoir pris part à cette finale d’association et nous sommes reconnaissants de passer à l’étape suivante. »