(Toronto) Le président des Raptors de Toronto, Masai Ujiri, a déclaré qu’il n’a pas discuté de son avenir avec son employeur, Maple Leaf Sports and Entertainment, depuis la fin de la saison du club la semaine dernière.

La Presse Canadienne

Le contrat d’Ujiri arrivera à échéance dans un an. Il a discuté avec les membres des médias jeudi dans le cadre de sa conférence de presse de fin de saison.

Élimination aux mains des Celtics

Ujiri a reconnu qu’il est encore ébranlé par le départ soudain de la bulle de la NBA établie à Walt Disney World Resort près d’Orlando, en Floride, où les Raptors, champions en titre, ont été évincés en sept matchs par les Celtics de Boston en série demi-finale de l’Est vendredi dernier.

Le dirigeant torontois a mentionné que sa priorité depuis l’élimination était d’assurer que le cœur du club demeure le même, à commencer par l’entraîneur-chef Nick Nurse.

Plus tôt cette semaine, les Raptors ont consenti un contrat de plusieurs saisons à Nurse. Son pacte précédent devait arriver à échéance à la fin de la saison prochaine, également.

Ujiri a ajouté que l’équipe est aussi sur le point de conclure une prolongation de contrat avec le directeur général Bobby Webster.

Sur le marché des joueurs autonomes, Ujiri a admis que le garde des Raptors Fred Van Vleet est « sa principale priorité ».

Ujiri a aussi été impliqué dans une bataille judiciaire avec un policier à la suite d’une altercation survenue lors de la série de championnat de la NBA l’an dernier à Oakland, en Californie.

Ujiri a riposté avec une poursuite contre le policier, et une vidéo a récemment refait surface montrant le policier du bureau du shérif du comté d’Alameda Alan Strickland en train de pousser le dirigeant des Raptors.

Aucune des allégations n’a encore été démontrée devant un tribunal.

« Ç’a été difficile personnellement… quand cette vidéo a refait surface, je n’ai pas dormi pendant des jours… Ç’a été dur dans la bulle, avec tout ça », a-t-il convenu.