Les Raptors de Toronto sont arrivés dans la bulle de la NBA, jeudi, alors que les entraînements ont commencé dans les installations de Disney, à Orlando.

Tim Reynolds
Associated Press

Les champions en titre ont fait deux heures de route à partir de Naples, en Floride, après avoir complété leur camp dans les installations de l’université Florida Gulf Coast. Les autobus des Raptors avaient été peinturés aux couleurs de l’équipe. Le slogan « Black Lives Matter » avait aussi été inscrit sur les côtés des véhicules.

À la fin des heures d’ouverture au complexe Disney, jeudi, les 22 équipes devant participer à la relance de la NBA étaient arrivées à leur hôtel et avaient commencé leur vie en isolement du reste du monde pour au moins quelques semaines. Toutes les équipes auront effectué leur première séance d’entraînement d’ici samedi.

« C’est bien d’être de retour après quatre mois, a dit Nikola Vucevic, du Magic d’Orlando. Nous nous sommes tous ennuyés du basketball. »

En plus des Raptors, sept autres équipes sont arrivées jeudi, dont les Lakers de Los Angeles. L’étoile LeBron James s’est plaint sur son compte Twitter de devoir laisser sa famille derrière.

« Je viens de quitter la maison en direction de la bulle. […] Ça fait mal d’abandonner la “James Gang” », a écrit James.

Le Magic, les Nets de Brooklyn, le Jazz de l’Utah, les Wizards de Washington et les Suns de Phoenix se sont entraînés jeudi.

Les matchs préparatoires commenceront le 22 juillet, puis les premiers « vrais » matchs seront présentés à compter du 30 juillet.

« Ça fait du bien d’être de retour sur le parquet, a dit l’entraîneur par intérim des Nets, Jacque Vaughn. Les joueurs ont pu garder la forme pendant le confinement, mais je voulais leur donner l’occasion de retrouver leurs sensations sur le terrain. »

La plupart des équipes ont dû attendre deux jours après leur arrivée à Orlando avant de pouvoir organiser un premier entraînement.