Les ententes sont réglées, la NBA est sur la voie du retour. La saison va reprendre le 30 juillet au ESPN Wide World of Sports, à Disney World. Voici quatre choses à surveiller :

Tim Reynolds
Associated Press

La course pour le huitième rang

Six clubs pourraient finir en huitième place dans l’Ouest — Memphis, Portland, La Nouvelle-Orléans, Sacramento, San Antonio et Phoenix. (Techniquement, Dallas aussi, mais les Mavericks ont besoin d’un seul gain et d’un revers des Grizzlies pour terminer au septième rang, au pire).

Sept matchs vont opposer une combinaison de ce groupe, dont quatre impliquant les Pelicans (les Kings deux fois, Memphis et San Antonio). Il y aura aussi Sacramento c. San Antonio, Memphis c. San Antonio et Portland c. Memphis.

Phoenix n’affrontera pas une autre équipe déjà mentionnée.

Les Grizzlies ont au départ un coussin de trois matchs et demi devant Portland, La Nouvelle-Orléans et Sacramento, et une priorité de quatre matchs sur San Antonio.

La « récompense » pour se classer huitième ? Probablement un choc avec LeBron James et les Lakers de Los Angeles, au premier tour des séries.

Dans l’Est, Brooklyn, septième, se trouve six matchs devant Washington tandis qu’Orlando, huitième, a cinq matchs et demi d’avance sur les Wizards. Ce trio ne peut aspirer à plus haut que le septième rang.

Chiffres magiques

Milwaukee peut s’assurer du sommet de l’Est en gagnant deux fois, ou bien si les Raptors s’inclinent deux fois. Pour ces derniers, une seule victoire garantit un top 4.

Les Lakers vont régner dans l’Ouest en signant trois victoires, ou bien avec trois défaites des Clippers.

Il peut y avoir beaucoup de changement au classement dans l’Ouest. Les échelons 2 à 6 ont seulement quatre matchs de différence, et les rangs 4 à 7 seulement deux matchs et demi.

De nouveaux obstacles pour le Heat

Avant la pandémie, Miami devait se mesurer huit fois à des clubs écartés de la relance. Il ne sera pas facile de rester quatrième dans l’Est avec comme rivaux Boston, Denver, Milwaukee, Oklahoma City, Toronto, Phoenix et deux fois les Pacers. L’Indiana et les Sixers rôdent, n’étant qu’à deux matchs du Heat.

Les ennuis de Philadelphie à l’étranger

Philadelphie a mené la NBA avec un dossier de 29-2 à la maison, cette saison. Leur fiche à l’étranger a toutefois été 10-24, la deuxième pire des équipes de la relance. Washington a eu un rendement de 8-24.

S’ils veulent cheminer longtemps, les 76ers devront trouver une façon de gagner ailleurs qu’à leur domicile.